Bio dans nos vies, grandeur nature 3ème édition!

   « Bio dans nos vies , grandeur nature »  

                           3 ème édition
 
fut une merveilleuse journée de fête, de partage et d’information ! 
 
Avant de remercier toutes les belles personnes qui nous ont accompagnées dans les préparatifs, nous aimerions rendre hommage à René Rasse, patriache des Sausses, célèbre vignoble de Saint-Jeannet, qui a quitté la terre pour l’éternité le 10 octobre 2017.
 

 

René Rasse et son épouse Danièle nous ont honorées de leur présence chaleureuse et enthousiaste. Comme chaque fois, nous nous sommes senties encouragées en cette journée du 1 er octobre. Il a partagé avec nous la soupe de courge, admiré les oeuvres des artistes, écouté les chants de Capodastre avec bonheur… Nous mesurons tous la chance de l’avoir connu et garderons dans notre coeur les paroles de sagesse qu’il savait offrir avec simplicité et le souvenir des actions concrètes et humanistes qu’il a menées tout au long de sa vie. Merci René!  

 photo Pascale

 
Pour la journée Grandeur Nature, merci à SINA GRACEFFA, réflexologue qui nous a ouvert la porte de la communication non violente, à Jacques-Alain LACHANT, ostéopathe pour sa conférence si enrichissante,
Merci à Marjorie Creusot pour son aide précieuse et ses jolis contes pour les enfants,
Merci aux amis photographes Matthieu Marin, et Jean-Luc Belliard, pour votre merveilleuse expo qui mériterait d’être à nouveau présentée … 
 
Merci les artistes :  CécileLaurence Pratlolabye, les thérapeutes Myriam et Nadège, les super bénévoles de l’association V.I.E Laurence Thiebaut, Natercia Fulconis, REPAIR CAFE avec Patrick Gatt et Christophe Fulconis, Irena Chakarova pour la Biodanza, merci à Pascale Dispensa pour le journal, à Jean-Marc Angelini de sauvemonpc.com , à Rose et Robert et nos chanteurs de Capodastre, à Jonathan BEREAU, au jardin et ruchers des baous, à Jane, Lydia, à Rose qui donne tant de son temps et de son énergie, à nos vignerons : des hautes collines de St Jeannet , du vignoble Rasse, et du domaine St Joseph,  🙂 à nos amies pâtissières avec ou sans gluten, à Lolo et Ludmilla boulangers pour leurs pissaladières divines et à PETITE FLEUR DE LYS d’être venue nous rencontrer : tous les bénéfices de cette journée ont été reversés à l’association « Petite Fleur de Lys » pour améliorer son confort. 
 
Merci à tous nos amis précieux et chères familles qui nous ont aidées pour l’organisation. Merci à Jean-Michel Sempéré, notre maire pour sa visite amicale et enthousiaste, aux services de la mairie, à Eric Lemaître. Merci au peintre Pierro pour son coquelicot! Un merci très chaleureux à Marie Royer et à Marcelyne Michon, nos amies et accompagnatrices du projet, à Dominique Duick, Isabelle P, Sophie M, Georges S, Jeanne Noëlle P, Magali R, à Loup B et à Clarisse C, à Jérome et Stéphane  <3 , et à vous qui êtes venus si nombreux à nos conférences et ateliers ; l’an prochain nous pousserons les murs de la chapelle ! 
Rendez-vous le DIMANCHE 7 octobre 2018

 

Festival  » GUEULE DE VOIX « , 3 ème édition à Saint Jeannet

OYE OYE ! C’est la troisième édition du super festival   » GUEULES DE VOIX  » ; Cette année encore, nous allons déambuler dans le village de Saint-Jeannet, chanter, danser, assister à des spectacles, des concerts, des pièces de thêatre et être heureux avec tous ces artistes plein de ressources et de surprises.

Venez, venez, on vous attend : cliquez ici pour le programme 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup d’artistes ont répondu présents à l’appel de « GUEULES DE VOIX », comédiens, chanteurs lyriques, professeurs et metteur en scène : 

cliquez ici

 

20 H – LE CHAT BOTTE – Opérette d’après Perrault

Lieu : Place de l’église   –  Durée : 1 h 10

La Compagnie Pantai – Création festival Gueules de Voix 2017

Livret : Joris Barcaroli & Camille Bouzereau  / Musique : Joris Barcaroli 

Mise en scène : Mats Besnardeau / Scénographie : Julien Rebour

Avec :  Joris Barcaroli, Emma Barcaroli, Mats Besnardeau, Amy Blake, Claudia Musso, Jordann Moreau, Philippe-Antoine Olmeta

Accompagnement : Simon Ferandou (batterie), Catherine Gamberoni (piano), Jordan Moreau (flûte)

« Le Chat devint grand seigneur, et ne courut après les souris que pour se divertir. »

C’est ainsi que Charles Perrault signe la fin du célèbre conte. Mais est-ce vraiment la fin pour ce héros des entourloupes ? Qu’advient-il du marquis de Carabas ainsi que des paysans manipulés ? Voici la suite de leurs aventures à travers une épopée musicale guidée par un seul maître : le Chat !

21H30 – DOM JUAN … ET LES CLOWNS  – Théâtre, Clown

d’après Molière

Lieu : Place de l’église   –  Durée : 1 h 30

Production : La Compagnie Miranda 

Mise en scène : Irina Brook à partir d’un premier travail de Mario Gonzalez 

Avec : Thierry Surace, Jérôme Schoof, Sylvia Scantamburlo, Elodie Robardet, Eva Rami, Christophe Servas, Florent Chauvet ou Frédéric Rubio 

Anticonformiste, seul contre tous et refusant de se repentir : Dom Juan décide de rester celui qu’il est. Un homme ivre de liberté qui ira au bout de sa démarche, quitte à en mourir. Perdu dans le monde comme dans un cabaret burlesque,le clown est peut-être le meilleur représentant de cette mécanique humaine, ridiculement caricaturale et tragique. Finalement, le burlesque souligne combien le Dom Juan est une pièce sur la liberté et combien le prix à payer est lourd pour la conserver …

Un apéritif dînatoire sera offert au public à l’issue de la soirée pour fêter l’ouverture de l’édition 2017 du festival

SAMEDI 1er JUILLET 

11 H – KALIKA, LE PLUMEUR DE LUNE – Conte, harpe et chant

Lieu : Salle Saint Jean-Baptiste   –  Durée : 45 min

D’après le livre de Georges de Cagliari

Avec : Thierno Diallo (conteur) et Florian Genilleau (harpe)

Kalika, c’est  l’histoire d’un mille pattes né sans pattes… Différence, discrimination, rencontre, solidarité…

Entre humour et tendresse, un conte qui croit que tous les hommes sont dignes et respectables.

20 H – BLANCHES – Fabrice Melquiot – Théâtre

 

Lieu : Place de l’église   –  Durée : 1H

 

Mise en scène : Hermine Rigot

Avec : Arlette Allain et Emma Barcaroli – Lumières : Quentin Rigot

Ouais aime rêver à la fenêtre, s’inventer des histoires et dessiner à la craie des choses plus belles que belles. Ouais aime jouer au badminton avec un volant imaginaire. Mais Ouais n’aime pas que Pépé Lulu soit parti car Mémé Blanche dit des choses de plus en plus bizarres. Il parait qu’elle déraille. Et puis de toute façon, si Mémé perd la tête, c’est de la faute de Léon Zitrone !

 

22 H – MOUSSU T e lei JOVENTS « Opérette Marseillaise »

 

Lieu : Place de l’église   –  Durée : 1H

 

Production : Salabrum

 

Adieu Venise provençale, Dans ma petite calanque, J’aime la mer comme une femme, Autour de la corniche … sont quelques-un des titres que réinterprètent Mossu T e lei Jovents dans ce programme de concert. Mossu T e lei Jovents nous invitent à découvrir ou redécouvrir ce répertoire qui, bien avant le hip hop, offrait à Marseille une aura nationale.

 

DIMANCHE 2 JUILLET

11 H – IL ETAIT UNE FOIS POLICHINELLE – Marionnettes

Lieu : Salle Saint Jean-Baptiste   –  Durée : 45 min

Compagnie La Machina

De et par Serge Dotti

C’est le printemps. Polichinelle tombe amoureux de la belle Sylvia qui attend le Prince charmant. 

Or Polichinelle n’est ni prince ni charmant. Comment va-t-il séduire la belle? Il détient entre ses mains le plus irréfutable des arguments : une massue avec laquelle il résout tous ses problèmes, de coeur ou d’argent. 

Est-ce une brute, un fou? On succombe d’une manière ou de l’autre. Le gendarme le poursuit, le diable est à ses trousses, Polichinelle court, crie et rit et le public avec lui !

19 H 30 – LE COEUR DE LA MONTAGNE – Conte musical

 

Lieu : Place de l’église  –  Durée : 1 H

 

La Compagnie Pantai – Création festival Gueules de Voix

Idée originale : Céline Barcaroli / Texte  : Simon Ferandou

Avec : Emma Barcaroli , Joris Barcaroli, Amy Blake, Simon Ferandou 

 La magie n’a pas disparu … elle est partout autour de nous : au coeur de la nature où naissent les montagnes, dans les yeux d’une jeune fille éprise de liberté, dans le sacrifice d’une femme sont l’acte sans réserves préserve l’humanité. Ce conte initiatique vous invite au voyage. Il vous fera traverser l’espace, les frontières et le Temps.

Tous les renseignements sur la page d’accueil et sur Contact 

www.biodansnosvies.fr

Zoom sur Michel Andréo, Artiste Photographe

 
                       Zoom sur Michel Andréo, Artiste Photographe 
 
 52E43A4C-C04E-4798-AF59-E0D1E02C7099
 
Michel Andréo, exilé de l’autre côté de l’Atlantique depuis longtemps est revenu pour quelques jours de vacances sur la « French riviera ». Ce fut l’occasion idéale de le questionner sur sa vision du monde. L’oeil collé à l’objectif, sa passion chevillée au corps et le coeur ouvert, il a gardé intact son enthousiasme d’enfant malgré son parcours incroyable dans ce monde parfois impitoyable de la photographie. Pour lui, la photo est la vie et ce qu’il aime, c’est transmettre des émotions … Et nous, on les reçoit 🙂
BIO DANS NOS VIES : Paris, Los Angeles, New York …. Originaire de Nice, ta vie t’a entrainé aux USA, raconte-nous pourquoi et comment tu as atterri là-bas?
 
Michel ANDREO :
Dès ma naissance, ma famille a beaucoup voyagé, Maroc, Espagne, sud de la France.
De plus, nous n’avions pas de racines dites « françaises », pas de maison familiale ; nous étions simplement des immigrants. 
Je me suis toujours senti un peu déraciné, surtout à Paris.
Quand j’ai commencé la photo à Paris en tant qu’assistant de photographes de mode et de pub, j ‘ai très rapidement beaucoup voyagé ; les budgets le permettaient. Du coup, la découverte des villes et des pays est devenue une aventure en soi en plus de l’apprentissage de la photo.
Dans cette aventure photographique, j’ai travaillé en tant que premier assistant avec 2 photographes qui m’ont appris l’essentiel.
Le premier en France est Jean-Baptiste Mondino ; il m’a fait découvrir la créativité à
l’état pur, le monde de la musique et des films publicitaires (quand celui-ci avait un peu de « Groove » ). Il m’a appris le travail précis, rapide efficace et pro, j’ai beaucoup donné et j’ai beaucoup appris. C était magnifique et cela m’a fait rencontré mes meilleurs potes ! 

J’ai fait mes premiers voyages aux USA, j ai été aussitôt emballé par ce jeune et immense pays,  peuplé d’émigrants du monde entier, par l’esprit positif qu’avaient les équipes de photo locales de l’époque ( il y a 25 ans… )
 Et quand j’ai découvert New York, j ai eu un coup de foudre ! Je suis tombé amoureux de la ville, de son énergie,  de son mirage, de ses habitants du monde entier cherchant le rêve américain. J’étais fasciné de marcher dans les quartiers que je n’avais vus qu’au cinéma et à la télé. C’était un peu un rêve de gosse et j’ai ressenti un étrange sentiment d’appartenance ; je m’y sentais vraiment mieux qu’à Paris. 

Aux Etats-Unis, ma plus belle aventure a été d’assister Annie Leibovitz une photographe légendaire, intense, travailleuse ( pas très aimée en France ).
Je n’ai jamais autant travaillé de ma vie à un niveau aussi exceptionnel de stress,  responsabilités et professionnalisme avec une équipe d’assistants phénoménale, soudée
.
leibovitz-women-photographs-by-annie-leibovitz-essay-by-susan-sontag-livre-998626162_MLJ’ai participé à son livre de portraits sur la femme américaine ”Woman“ fait en collaboration avec l’intellectuelle américaine Susan Sontag. VISA DOCUMENTS 2 

                     

 

 

 

 

 

Photo de l’équipe technique, Michel, Annie Leibovitz, Hilary Clinton.

De Hilary Clinton à la Maison Blanche, à une commandante de navette spatiale, aux prostituées de rue, ce livre présente « La femme », comme sujet central, un éventail large et réaliste de la société américaine. Cette aventure magnifique et souvent émouvante m’a donné un point de vue très différent de l’Amérique et beaucoup d’humilité.

 
 J ‘ai vécu 17 ans de Manhattan à Brooklyn. Il y a 2 ans, j’ai déménagé à Los Angeles, mettant fin ainsi à une aventure magnifique, émouvante, brutale, excessive, qui m’a fait devenir un homme. New York, qui m’a souvent fait mettre genoux à terre,  m’a aussi relevé et reste dans mon coeur comme une superbe étape de ma vie. Maintenant à Los Angeles, je suis revenu à un style de vie que j’avais dans le sud de la France plus tourné vers la mer et la nature.
 
 
 
BIO DANS NOS VIES : J’ai remarqué que tes photos montrent des sportifs, des femmes et des hommes toujours dans le mouvement et assez souvent, des clichés noirs et blancs «healthy» comme tu aimes à le souligner… Essaies-tu de faire passer des messages autour de la santé ?COURTNEY_BEACH_041 2
 
Michel ANDREO :
Oui, mais pas de façon ultra militante ! J’ai toujours aimé le sport dans son ensemble, j’aime simplement les athlètes, les sportifs, mais aussi les gens de tous les jours qui essaient de prendre conscience de leur santé donc de leur corps et du bienfait du mouvement.
Malgré une information accessible à tous ( il faut en faire le tri aussi) cela reste difficile pour les gens de réaliser qu’ils ont en partie le contrôle de leur corps par l’alimentation et le mouvement et, sans être scientifique, il me semble qu’être dehors dans la nature et en mouvement apporte un équilibre essentiel pour aborder la vie… 
Je photographie donc ce que j’aime et si cela motive ne serait-ce qu’ une personne, c’est déjà ça !Will_2016_Shot_03_0070
 
 
 
BIO DANS NOS VIES : Penses-tu que le regard d’un photographe peut changer notre vision du monde?
 
Michel ANDREO :
Bien sûr! Certaines images de photos journalisme ont marqué des époques et réveillent les consciences. 
En ce qui concerne la pub et la mode de sport, cela peut motiver ou faire rêver. Malgré la surabondance d’informations, quelques images interpellent vraiment. Encore aujourd’hui, les campagnes de publicité en avance sur leur temps et assez controversées comme celle de Benetton dans les années 80, sont totalement d’actualité !
 
 
BIO DANS NOS VIES : Fais-tu des démarches éthiques, des achats solidaires, des actions dans des associations ou en solitaire ? »
 
14_12_03_YS_NEW+YORK_03_344
Michel ANDREO :
Dès que je peux mais pas assez… J‘ai une conscience quotidienne de ce que  je consomme, des déchets que je génère, de l’impact de mon comportement, de l’utilisation de l’eau, et de tous ces petits gestes quotidiens qui sont importants. J‘essaie donc de comprendre, de m’informer et d’améliorer mes actions quotidiennes. Mon action est plutot solitaire mais j’aimerais m’engager plus sérieusement. 
Sur le plan santé, à mon âge (52 ans), mes efforts sont centrés sur la réduction du sucre après 10 h du matin et une réduction des portions. Je ne fume pas, je n’ai jamais fumé -une chance- et je bois très peu ! Je ne mange pratiquement jamais de « processed foods » et ne bois aucune boisson sucrée, hormis un « cortado » le matin. (ndlr, le « cortado » est une spécialité populaire dans les pays hispanophones. C’est une tasse d’expresso « coupée » avec une légère touche de lait). Je choisis des aliments et des plats les plus simples avec des ingrédients naturels, très clairement énoncés.
J’ai complètement dérogé aux habitudes européennes comme manger des repas lourds le soir ! Je mange tôt, vers 19h et très léger.
Bien sûr, je pratique plusieurs sports, je cours très régulièrement, je fais du vélo, je nage et joue au tennis. J’essaie de bouger tous les jours, même pour une marche. Rien
n’égale la mer, les sports et les marches au bord de mer.
Ici à Los Angeles, quand la vie est compliquée, en fin de journée : direction la mer !!!
 
 
BIO DANS NOS VIES : Est-il possible d’être écolo-responsable lorsqu’on est photographe ( papier, encres )?
 
Michel ANDREO :
La photo n’est pas écologique et a toujours utilisé des produits chimiques pour les développements et les tirages ( c ‘était la base de la photo )
On peut tout garder en digital sur un écran, mais c’est moins intéressant qu’ un beau tirage! Maintenant cela se fait sur des imprimantes à jets d’encre qui sont encore moins écologiques. Elles deviennent même très désuètes après 2 ou 3 ans de mise sur le marché. Certains appareils sont désuets après 18 mois seulement ; malgré les efforts “verts“ des fabricants, cela reste tres polluant en général. Article du Nouvel Economiste
 
 
BIO DANS NOS VIES : Homme d’image, si tu devais faire une campagne de sensibilisation sur le sujet du respect de la planète qui pourrait faire avancer la prise de conscience, quelle photo ferais-tu ?
 
Michel Andréo :
Elles sont déjà faites!!! Quelques photographes, certains militants ont abordé le sujet avec maestria et le font toujours en publiant des images de la destruction de la planète. Je ferais comme eux. Je trouverai des sujets sur
l’inconscience de l’homme vis à vis de la planète. Malheureusement, les sujets sont nombreux.
 
 
 
BRIT_SHOT_01_0759BIO DANS NOS VIES : un petit mot pour notre site ?
 
Vos sujets traitant de l’information, de l’alimentation et de la santé sont essentiels et nécessaires. 
Toutes actions qui contribuent à aller dans le bon sens est primordial,
j’aime aussi votre vision locale ; finalement les actions efficaces commencent souvent par le local ! 
 
 
 
Michel Andreo Photographer
718 431 3455
 


BIO DANS NOS VIES : retrouvez l’univers de Michel sur son site www.michelandreo.com

Page Facebook970869_1382577955288636_1977049055_n

merci Michel, bonne route, bonne chance!

Avril 2017 / Pascale. S pour www.biodansnosvies.fr

Achetons aux artisans et aux Artistes locaux pour Noël

p1060926Paris, Lyon, Nice, Saint-Paul de Vence, Saint-Jeannet et partout en France des petits marchés vont faire naître la magie de Noël…. Encore cette année, nous vous invitons à choisir des cadeaux de Noël près de chez vous, aux artisans et aux artistes qui nous entourent. Produits locaux, bijoux, tableaux, poteries et vêtements, il y en a pour tous les goûts et c’est une manière de faire vivre le coeur de nos villes et villages, les artistes et les commerçants.
A Saint-Jeannet,

1475984_641487439248708_2008765265_n

 

150703_593400560724063_270144364_n

 

« Le Chiwawa Rouge » fera son expo de Noël du 10 au 23 Décembre
au 6 rue Frédéric Euzière, dans la jolie petite galerie du village.

 

20161028_111525

 

Claire et Fred, à la GAEC des baous vous proposent des produits du terroir : bonbons, sirops, terrines, vins, miels et confitures, accessoires de laine.

 

lezardsAu coeur du village, la boutique de Philippe  » Les lézards des baous«  est une véritable petite caverne d’Ali baba pour les amoureux de la montagne et de l’escalade.

 

 

20160622_113412Chez Laurent et Ludmilla, vous pourrez acheter vos chocolats dignes des plus grandes marques, ainsi que les vins de Saint-Jeannet.

 

 

porte-atelier-blLa boutique « Beryl«  : bijoux en argent faits à la main par Jérôme… Page Facebook

 

20H30, le 10 décembre « CANTEN NOUVE » animée par Capodastre et avec la participation de AMY BLAKE .aff-choisie-2016

Le 11, Marché et ateliers de Noël toute la journée 🙂

jean-marc-angelini-photographie-the-fall

 

Fans de photo, consultez ce site pour découvrir l’artiste Jean -Marc Angelini 

Lien

Calendriers 

 

 

capture-decran-2016-11-16-a-10-56-41

 

Marché de Noël de Saint-Paul de Vence

 

capture-decran-2016-11-16-a-12-09-49Au coeur du village médiéval, rencontrez des artistes et des artisans, notamment Katherine-Marie.A, créatrice de bijoux et peintre.

capture-decran-2016-11-19-a-16-00-22et l’artiste Jack .A. Photography

 

et les bijoux de FleurMystique
il_570xn-1110780945_k6y0

 

 

15267785_572339879639311_5163305593556124139_n

 

Le Haut de Cagnes

fête Noël …

 

 

 

 

En région Parisienne,

OBOMATOS : Expo des créations de l’artiste Tim

15085569_10209154307229225_6452042720834146581_n
A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   A 

 

 

 

 

 Parisvivez NOEL en BIO 2016 se déroulera du vendredi 9 au lundi 12 décembre 2016, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles – Paris 15ème

capture-decran-2016-11-15-a-11-45-41

Ecolo-attitude de Cécile « 46-bikini-christy »

 

ECOLO-ATTITUDE …

Cécile Christy, la créatrice de 46 BIKINI CHRISTY 🙂

 

10690279_573098512821564_6483750238926843442_n

 

 

 

 

cache_51410892-1-jpg

Avec sa silhouette gracieuse, ses yeux grands ouverts, sa bouche rouge passion, son accent espagnol à croquer, et sa façon de voir la vie en couleurs, la belle ardente Cécile Christy pourrait être une héroïne de cinéma. Elle est tellement artiste. Elle a d’abord été une danseuse exceptionnelle et reconnue. Styliste et créatrice dans l’âme, elle se nourrit de liberté, de soleil et  suit ses envies coûte que coûte. Effervescente dans le plus beau sens du terme, elle entraîne dans son sillage, les artistes, danseurs, comédiens, chanteurs, photographes et amoureux de la mode.

cecile
cache_53318682-jpgAprès avoir travaillé pour Karl Lagerfeld Van Cleef and Arpels, elle a décidé avec bonheur de lancer sa propre marque 46 BIKINI CHRISTY.

15193625_921712407960171_8376022864121980824_nEn cette période de Noël, nous avons trouvé quelques bijoux et accessoires qui pourraient vous plaire. Ils sont créés artisanalement à Paris. Façonnés en tissage de perles très régulières et précieuses, ses perles uniques sont faites à la main, les apprêts sont en argent 925. Les couleurs sont un fascinant dialogue entre les saisons.

 

cache_42788717A force de travail et de persévérance, voilà la Collection, « TOTEM Collection » qui fait référence au symbolisme d’un être mythique, vénéré comme une divinité. Lignes épurées, la simplicité s’impose comme le mythique chic parisien.

La presse en parle …

cache_50369980-jpg

cache_49060706-jpg

 

 

 

 

 

cache_41202232

 

 

 

Cette collection est pensée et réalisée avec amour. Alors, encore une fois, offrez les créations des artistes, surtout si comme 46 BIKINI CHRISTY, ils fabriquent en France.

 

 

 

 

 

 

 

ECOLO-ATTITUDE :

BDNV : Respectueuse de l’environnement, tu choisis des matériaux nobles pour créer tes bijoux …
C.C : Oui ! Tout mon travail est fait main, les dessins créatifs d’abord,  les tissages,  même les perles qui sont de tradition japonaise sont faites, cuites et peintes à la main une à une.  je n’ aime travailler qu’avec des matériaux nobles justement pour leur longévité.
15192621_10154127481419205_9016965870924639551_nJe désteste l’esprit « on use et on jette », la planète n’a pas besoin de cela.
Les gens doivent comprendre qu’un produit fait main qui nécessite environ 8 heures de travail sur une seule pièce n’a pas la même valeur que le bijou d’une multinationale, made in China, fabriqué par millions d’exemplaires…  

BDNV
: Quelle place à la nature dans ta vie ?
C.C. : La plus belle chose que nous avons est la NATURE, comment ne pas la respecter?
En tant que designer, la source la plus inspirante pour la création est absolument la nature. Moi j’aime profondément les couleurs…  Jamais un mariage de couleurs de la nature ne sera de mauvais goût !
La nature est ma plus grande source d’apaisement mais comme je vis à Paris, cela n est pas toujours facile, donc je fais environ 2 cours par semaine de méditation chez Nanashi un resto Parisien bio. 
balletBDNV : Peut-on parler aussi de ton parcours de danseuse?
C.C : Oui, je suis en train de passer mon diplôme d’état justement pour enseigner la danse classique, ici où à l’étranger parce que j’ai envie de m’approcher de la mer.
Ma plus belle expérience comme danseuse s’est passée sur la scène du Palais Garnier, en solo. Puis un cours à l’Opéra de Nancy où Noureev était à la barre derrière moi…
Son regard était tellement hypnotique…
« Ma » danse, je la dois à ma maman* (partenaire de Maurice Béjart), la plus grande pédagogue jamais connue. Elle apprend la passion, la discipline de vie et le respect, c’est bio ça 🙂 
BDNV : Quelles sont tes habitudes : achats, démarches éthiques, astuces à partager ?
C.C. : 90% des produits que j’achète pour la nourriture sont bios.
Je prefére la qualité à la quantité, j’ai changé ma façon de manger grâce à l’information et au travail que des personnes nobles comme vous, faites.
Tant de vidéos insupportables montrent la maltraitance animale, c’est intolérable.  
Ma démarche éthique est l’éducation : cela semble banal mais dans une grande ville comme Paris, très peu de personnes ont une démarche altruiste, à l’écoute de l’autre.
Et puis j’adore boire du thé, j’apporte partout avec moi, mon « mug » en céramique comme les New-Yorkaises, réutilisable à l’infini !
BDNV : Peux-tu nous parler d’une association qui te tient à coeur ?unknown
 C.C. : En face de chez moi, il y a une antenne de la Croix Rouge, tenue par des bénévoles ; je donne tous les vêtements que ne je porte plus, pourtant je les adore mais je me sens oppressée par la quantité de choses que je possède ( plus de 500 livres d’art, mes dessins ….).
On peut tous faire des dons, c’est important. Redistribuer, c’est offrir une chance!
Cette anecdote est réelle :
Maurice Béjart à la fin de sa vie a donné toutes ses affaires pour monter une tente dans son salon en Suisse et dormir juste dans sa tente!  Cela en dit long…
cache_52601320
 capture-decran-2016-11-21-a-10-17-50page facebook
Merci Cécile, bonne chance pour tes projets et bravo pour cette collection que nous adorons à Biodansnosvies.fr
Pascale. S

10690279_573098512821564_6483750238926843442_n

2 ème Festival « Gueules de voix »

 

…. Et si on réinventait le monde grâce à nos voix? C’est ce que nous propose ce super festival   » Gueules de voix « , deuxième édition. L’an dernier, les artistes, professeurs et thérapeutes ont enchanté le village. Ce fût un beau et grand succès.
On se transformera en instrument, en oiseau, en voiture de pompier pour créer des ambiances avec cet organe magique qu’est la voix.
On pourra voir des spectacles pour enfants, des concerts de chansons françaises, assister à des conférences, participer à des ateliers, à une séance de yoga et rencontrer des artistes .
Au coeur du village de Saint-Jeannet, de beaux moments de convivialité et de partage vous attendent. Venez !!!
Vous pourrez vous restaurer et vous rafraichir sur place ! 

LA BUVETTE de GUEULES DE VOIX

Ouverte de 19h à 00h samedi 2 juillet et de 18h à 21h dimanche 3.  Sur la place de l’église.

LE GLACIER AMBULANT de GUEULES DE VOIX

Le festival Gueules de Voix est très fier de proposer cette année des glaces artisanales de la célèbre maison Fenocchio… A déguster aux quatre coins du village. Suivez la roulotte!

LA LIBRAIRIE EPHEMERE de GUEULES DE VOIX

Venez découvrir notre sélection d’ouvrages autour de la voix,  retrouvez les textes que vous aurez entendu lors des spectacles dans notre librairie éphémère proposée en partenariat avec la Librairie Masséna!

2ème édition de Bio dans nos vies « grandeur nature » à Saint jeannet

UnknownNotez sur vos tablettes ! Ce sera un beau moment d’échange et de convivialité, avec possibilité de se restaurer sur place à prix éthiques. Participation libre pour les conférences.

Conférences au coeur du village de Saint-Jeannet le 2 octobre de 10 H à 17 H, salle Saint Jean-Baptiste.

Pascale Gélis-Imbert et Virginie Parée  écrivent régulièrement pour notre site et nous avons une chance inouïe de profiter de leur savoir et de leurs conseils qu’elles partagent avec générosité et bienveillance.

Elles ont toutes deux des parcours différents mais elles sont animées par une même envie positive de communiquer sur la santé d’une manière un peu différente. Armée de leurs expériences, elle vont, lors de leur conférence aborder des thèmes qui nous intéressent car ils parlent de nous. Vous pourrez participer à des échanges « questions-réponses ».

 

Une vision préventive de la santé – La notion de terrain en phytothérapiepascale

 Conférence de Pascale Gélis Imbert – Octobre 2016

 La notion de terrain est essentielle en phytothérapie. Elle permet de soigner ou de soulager un patient, en s’intéressant à l’origine de ses maux grâce à une vision globale, intégrative de l’organisme. Le corps et l’esprit ne sont pas séparés, ils sont gérés comme un tout. Pour se faire, elle replace l’individu dans son environnement naturel, familial, professionnel… La phytothérapie considère que les symptômes d’une maladie sont la traduction d’un déséquilibre physiologique et/ou psychologique plus ou moins profond contre lequel lutte l’organisme.

Cette notion de « Terrain » existe depuis l’Antiquité. Le médecin philosophe grec, Hippocrate de Cos, considéré comme le père de la médecine conventionnelle, fut le premier à défendre l’idée que les maladies n’avaient aucune origine divine. Il a toujours pensé que l’altération de l’état de santé n’était pas une punition des Dieux mais la conséquence de différents facteurs environnementaux, alimentaires ou d’habitudes de vie malsaines. Quelques siècles plus tard, le médecin physiologiste français, Claude Bernard, revient sur ce concept et développe la notion d’équilibre physiologique : « Tous les mécanismes vitaux, aussi variés soient-ils, n’ont toujours qu’un but, celui de maintenir l’unité des conditions de la vie dans le milieu intérieur. » Au même moment, Louis Pasteur, montre grâce à différentes expériences que les bactéries ne peuvent se développer que sur un terrain déficient, fragile. Vers 1915, le physiologiste américain, le Docteur W. B. Cannon crée le terme « d’homéostasie » pour définir scientifiquement cette notion de terrain. Ce terme vient de l’association de deux mots grecs « Homios » qui signifie « égal, semblable à » et « Stasis » qui signifie « état ». En 1977, un endocrinologue français, Roger Guillemin, a reçu le prix Nobel de Médecine pour ses travaux sur les neuro-hormones. Il a ouvert la voie à un nouveau domaine de recherche, encore méconnue, la PNEI ou psycho-neuro-endocrino-immunologie qui met en exergue le rôle des émotions sur le corps physiologique. En médecine, on désigne cette spécialité, développée Outre-Atlantique, mais non encore considérée en Europe, par les « neuro-sciences ». Globalement on pourrait dire que les « neuro-sciences » désignent différentes notions regroupées sous le terme banal de « maladies psychosomatiques » fort mal usité en France et qui engendre souvent un certain scepticisme de la part du corps médical.

De nos jours, de nombreux scientifiques s’accordent à penser que cette notion importante appelée communément « terrain » est le résultat de l’équilibre entre trois systèmes physiologiques étroitement liés : le système nerveux (central et périphérique), le système endocrinien et le système immunitaire le tout en étroite relation avec nos émotions et notre sensibilité psycho-affective. L’état de bonne santé est conservé ou atteint quand une inter-régulation est maintenue entre ces trois systèmes fondamentaux.

Cet état « de grâce » de l’organisme existe quand l’individu respecte six principes simples et essentiels au bon fonctionnement de son organisme. Ces six « ressources » font appel à l’alimentation, aux plantes et aux huiles essentielles. Le 2 octobre, à St Jeannet, je vous présenterai cette approche globale au cours d’une conférence que je vous invite à venir écouter afin de comprendre comment préserver ou restaurer votre état de santé malgré les nombreuses perturbations environnementales ou émotionnelles qui assaillent, en permanence, votre organisme.

Pascale Gélis Imbert, Docteur en Pharmacie                   www.epiphyt.com

    …

 

51UaVkmDl+L._UY200_Connaître les quelques fondements de l’alimentation santé et comment les appliquer lors des repas pris à l’extérieur.

Conférence de Virginie Parée – Octobre 2016

Inconforts digestifs, fatigue chronique, surpoids, maladies inflammatoires, dépression, je suis convaincue que bien des maux peuvent être évités ou estompés grâce à une alimentation équilibrée. 

Pourtant, face à des flux d’informations permanents et contradictoires, les personnes souffrants de troubles liés à la nutrition ne savent plus comment s’alimenter. 

Retrouver un poids de forme et rétablir les équilibres de santé ne demande pas des efforts draconiens liés à un régime strict et contraignant. Je dirai même que c’est le contraire. On ne peut espérer retrouver l’harmonie en générant du stress !

L’expérience a ainsi montré que des petits changements au quotidien peuvent donner de grands résultats. Il s’agit alors de progresser vers une alimentation plus naturelle et adaptée à nos besoins mais aussi d’opérer des modifications sur les autres piliers de la santé en travaillant sur la notion de terrain avec l’aide des plantes, mais aussi en pratiquant de petits changements sur la respiration, le mouvement et la gestion émotionnelle.

Les repas pris à l’extérieur dans le cadre du travail, de la scolarité ou des loisirs viennent parfois complexifier la mise en place d’une alimentation saine. Pourtant, il existe quelques règles très simples pour se nourrir correctement à l’extérieur.

Voilà l’objet de la conférence que Virginie propose d’animer le 2 octobre :

  • les quelques fondement de l’alimentation santé
  • comment les appliquer lors des repas pris à l’extérieur.13325686_1134621739932673_4393827118215430384_n
  • https://virginieparee.wordpress.com CONTACT / 0618015281   

                             …

imagesAvec l’association vençoise, V.I.E, participation du repair café itinérant de Vence.

Apportez vos petits appareils défectueux et réparez-les avec des bénévoles spécialistes, entre 13 et 17 h.

capturegarde-livret-213x300

 

 

Et en route pour « Objectif Zéro déchet » : comment consommer en générant le moins de déchets possible

 

 

 

De 10 heures à 17 heures, participation libre pour les conférences. Café ouvert sur la placette de la chapelle Saint Jean Baptiste à Saint Jeannet, et possibilité de se restaurer sur place à prix éthiques. Venez nombreux !!! www.biodansnosvies.fr

Marion Vongkorad, compositrice et solidaire

ATTENTION : TALENT !!!

Grâce à notre site, nous mettons souvent en relation des personnes qui peuvent échanger des savoirs, des expériences, des projets. A l’honneur pour ce trimestre de biodnansnosvies.fr Marion Vongkorad, 18ans. IMG_7014

Passionnée et musicienne surdouée, un univers très cinématographique, Marion compose des musiques, comme elle respire. Elle cherche à faire ses premiers pas professionnels dans le monde de la musique et on compte sur vous pour l’y aider si vous en avez la possibilité.

Réalisateurs, musiciens, compositeurs, arrangeurs, web masters, ouvrez vos oreilles !!!

https://youtu.be/ZeOgzKJ1QOs  pour écoute.

Marion est prête à composer pour des projets courts ou longs métrages, des habillages radio, sites etc. A biodansnosvies.fr , nous sommes ravies car elle prépare les prochaines musiques de nos reportages…. 🙂 A suivre !IMG_6966

De plus, son engagement quotidien en faveur du respect de l’environnement est un bel exemple pour les futures générations. Vous pouvez la contacter à :

Marion Vongkorad marvongkorad@yahoo.fr

Bio dans nos vies :
« Parle nous de toi « ….

DSCN9980Marion :
« Je compose depuis que j’ai 11 ans. Je fais du piano, de la guitare,
de l’alto. Mon rêve serait de composer des musiques de film. Mon écriture a un caractère plutôt romantique ou nostalgique. La composition me permet de m’évader et d’exprimer tout ce que je ressens.

J’ai une démarche en faveur de la planète : je me déplace toujours à pieds ou en transports en communs. Je prends des douches rapides (jamais de bains). J’abreuve mes plantes avec l’eau de la vaisselle restante. Je trie mes déchets, j’éteins les lumières inutiles. J’aime m’éclairer à la bougie le soir: ça crée une ambiance zen que j’adore! Je ramasse les déchets dans la nature quand j’en vois.

J’ai une soeur végétarienne, je suis très influencée par son alimentation: je mange peu de viande et beaucoup de légumes bio. Je considère qu’il est important d’effectuer ces
petits gestes simples au quotidien. J’ai pris ces habitudes de vie étant petite: j’ai une mère très impliquée dans l’écologie qui m’a appris que notre comportement à une influence directe sur notre environnement ».

customLogo.gifMarion soutient l’association la Bouchonnette qui permet de récolter des bouchons en plastique. L’association recherche des bénévoles pour trier, animer, collecter et charger les bouchons:  Contactez les ici .

Les bouchons vont être triés puis vendus pour être recyclés. L’argent de la vente des bouchons servira à financer des projets pour les personnes souffrant d’un handicap. Voici quelques chiffres qui nous donnent envie de continuer la collecte !

110 tonnes de bouchons collectés,

37 personnes aidées pour 25 252 €

328 500 collecteurs

23 326 € pour la vente de bouchons

                                                 » La collecte de bouchons est un geste humanitaire,
                                                                              un geste citoyen, 
                                                                            un geste écologique »  
Merci Marion ! Pascale Schembri pour  biodansnosvies.fr avril 2016

 

Art Vivace

UnknownBelle soirée que celle du 9 Mars dernier à laquelle l’équipe Bio dans nos Vies a été invitée ! Séance spéciale courts métrages, de l’association Art vivace, au Mercury à Nice.

Au programme, 3 courts métrages réalisés par Raphael Zamochnikoff, chorégraphiés, mis en musique par Cédric Gonnet et produits par l’association Art Vivace : L’idéal, La fabrique, La nouvelle fille du métro. 40 minutes de projection suivies d’échanges avec les créateurs, l’équipe artistique, technique, les lycéens de l’action culturelle, les membre du groupe de musique Les P’tites Ouvreuses et les partenaires.

L’association Art Vivace fondée en 2011 à Nice, a pour but le soutien à la création, la production, la diffusion et la représentation d’œuvres artistiques. Marie Lune artiste-collaboratrice de l’association, avec laquelle elle a créé le spectacle pour enfant « 1 PRINCE SUR MESURE » nous parle de son expérience : « en parlant de la manière dont nous avons construit ce spectacle, j’ai imaginé le terme de : production « socio-responsable « . La production « socio-responsable » c’est une stratégie mise en place avec Art Vivace afin de permettre la rémunération des artistes pendant les phases d’écriture ; nous étalons la création sur une durée plus longue que lors d’une résidence et faisons autour une offre d’action culturelle ou d’interventions auprès de scolaires  » Agrée par le Ministère de l’Education et de la Culture pour apporter son concours à l’Enseignement Public (hors et dans le temps scolaire et pour la formation des enseignants) et soutenue par la Région Provence, Alpes, Côte d’Azur, par le Conseil Départemental des Alpes Maritimes et par la Ville de Nice, l’association propose aussi des ateliers dans les EHPAD, les écoles primaires et auprès des lycéens de MLDS 06 (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire).

C’est sur la saison 2014-15 qu’elle a travaillé, dans les Alpes Maritimes, à la création chorégraphique et musicale avec réalisation d’un film court, sur le thème « décroché-raccroché » pour ces lycéens en décrochage scolaire. De ce travail est né le clip  « La nouvelle fille du métro  » qui servira au lancement du dernier album du groupe « Les P’tites Ouvreuses ». Orchestrés par Cedric, danseurs, comédiens et techniciens professionnels ont travaillé avec les lycéens. Au début sur la réserve, les jeunes artistes en herbe ont petit à petit trouvé leur place dans l’équipe. 1_NFDM-milieu scolaire (3)

 

 

 

 

 

 

 

Chacun en fonction de sa personnalité et de ses gouts a accompli sa misson dans l’ équipe technique ou l’équipe artistique de manière à part entière. La bienveillance, la subtilité de l’approche de Cédric en même temps que son exigence professionnelle vis à vis des jeunes, ont permis, pour beaucoup d’entre eux, le « raccrochage « . Pari gagné !  

2_NFDM-Blue Star Studio (3)1_NFDM-milieu scolaire (1)

 

 

 

« Je suis sur que les artistes, les institutions éducatives et sociales et les mairies peuvent trouver des intérêts communs dans la création de projets artistiques. Les artistes ont besoin de manger, on ne va pas se le cacher. Les institutions éducatives et sociales ont besoin de projets pédagogiques pour atteindre leur missions, de réinsertion, d’intégration de jeunes en difficulté et les mairies ont besoin de faire valoir les aspects socio-culturels de leurs actions et de leur politique. C’est aux confluents de ces 3 grands besoins que se trouve La fabrique… » sont à quelques mots près ce que nous a dit Cédric de ce travail, au cours de la soirée au Mercury.

UnknownLes clips « L’Idéal » et « La nouvelle fille du métro » enchantent par leur musicalité, les chorégraphies, la beauté des images et leur proffessionalisme ;-).invit la nouvelle fille du métro

 

 

3_NFDM répet (2)

 

 

 

Le documentaire  » La fabrique  » qui raconte ce pari fou de rattraper des jeunes en rupture grâce à l’art, touche les esprits et les coeurs. Témoignage sensible et respectueux du magnifique projet de Cédric et des artistes d’Art Vivace… Un projet d’art-solidaire au sens profond du terme.  Belle démarche ! Belle Fabrique! Bravo et merci à tous!

 

Association ART ViVACE       Présidente Agnès Caroulle     Tél : + 33 09 80 79 34 35

 artvivace@gmail.com  Unknown   http://art-vivace.f

Erika pour Bio Dans Nos Vies   Avril 2016