Patrick et Alain, deux retraités actifs et engagés pour GREENPEACE

BIO DANS NOS VIES vous présente deux retraités qui se sont engagés chez Greenpeace, réseau international d’organisations pour préserver l’environnement et la vie sur terre, sous la mer, pour aider à mieux vivre dans un monde de paix. GREENPEACE oeuvre dans 55 pays pour transmettre aux enfants un monde éthique et durable. Greenpeace c’est 3 millions d’adhérents et 36000 bénévoles à travers le monde. Ici voici l’échange que nous avons eu par courriel pour tenter de mieux connaitre deux d’entre eux :

Alain Legendre, retraité actif et amoureux, habite à Vence. Co-coordinateur du groupe local de Greenpeace à Nice.

Patrick Regolta, retraité surbooké, réside à Saint Jeannet avec une femme merveilleuse. Coach du réseau social Wegreen.

 

Pouvez-vous présenter vos parcours de vie en quelques phrases?

 AL: Après des études de chimie, travaille pendant 21 ans dans l’industrie chimique, entre coupé d’une période d’artisanat (salon de toilettage pour animaux domestiques).; avant d’embrasser la carrière d’expert auprès des compagnie d’assurance. A la retraite depuis 2016. Marié et père de deux filles ( 39 et 33 ans), divorcé en 2012.

PR : Né en 1957, j’ai eu une scolarité chaotique mais j’ai pu bénéficier d’un grand nombre de formations professionnelles qui m’ont emmené à la fonction de chef de projet en informatique de gestion. Je suis très fier d’être le père d’une jeune femme de 25 ans, militante de la protection animale.

Quel a été le déclic, le signal qui vous a donné envie de vous engager dans l’aventure de Greenpeace?

AL: En 2012, une rencontre avec des militants du mouvements COLIBRIS.

Cette rencontre m’a amené à rejoindre le mmvd ALTERNATIBA et son groupe local 06 et à la participation, en 2015, du village des Alternatives à Mouans Sartoux.

Puis le besoin de m’engager sur des campagnes de mobilisations à portés internationales incluant l’action Non-Violente et la désobéissance civile, m’a fait rejoindre le groupe local GP.

PR : Dès mon enfance, avec des grands parents agriculteurs, j’ai été sensible à la beauté de la nature. Je suis les actions de Greenpeace depuis longtemps et j’ai adhéré à cette ONGI il y a une quinzaine d’année. J’ai profité d’être à la retraite pour militer au sein du groupe de Nice.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager dans l’association Greenpeace, il y en a tant d’autres, et tant de choses à faire sur cette planète …

AL: Pour son implantation locale dans le 06, et sa représentation internationale, son mode d’action Non-Violent.

PR : L’affaire du Rainbow Warrior, en 1985, m’a révolté et m’a poussé à m’intéresser aux différentes actions de Greenpeace que je trouvais, et trouve toujours, très pertinentes. Aujourd’hui, Greenpeace est consciente qu’il faut de plus en plus agir de concert avec les autres associations de protection de l’environnement pour être encore plus efficace.

Quelle est votre mission première de Greenpeace?

 AL: Protéger l’environnement, la biodiversité, promouvoir la paix et construire un monde durable et équitable.

Comment peut-on s’engager, quelles sont les démarches pour devenir bénévole ?

 AL: en venant assister à une réunion d’accueil, suivre les 2 formations ( présentation du mat et Action Non-Violente) puis faire son chemin au sein du groupe locale.

Quels sont vos prochains objectifs, les prochaines missions auxquelles vous allez participer ?

 AL: mon premier objectif sera de remplir ma mission de coordinateur du GL, en charge de la gestion de la boite mail.

Préparer une action en rapport avec la pollution lumineuse de la ville

PR : Avec une petite équipe au niveau national, nous participons à la mise en place d’un nouveau réseau social, « Wegreen », qui verra le jour cet automne. Son ambition est de mettre en contact tous les citoyens soucieux des questions écologiques, de soutenir et de faciliter l’organisation des mouvements citoyens qui défendent l’environnement sur le terrain.

Quelle est votre écolo-attitude au quotidien?

AL: la sobriété de ma consommation

PR : J’admire ma fille qui est Végan mais je n’ai pas sa force de caractère, je me contente de manger très peu de viande. Avec ma compagne, nous choisissons des produits qui limitent le nombre d’emballage. Et nous utilisons des solutions naturelles pour remplacer les produits ménagers habituels.

 

Merci à vous deux, 

www.biodansnosvies.fr