“Casa Dragones »: votre pied-à-terre pour découvrir le Haut Aragon”

b5a419c6-2289-432d-aaee-5520b2451627.1.10

Belle découverte !!!

« La Pardina », et donc Casa Dragones, se situe à la limite de deux zone géographiques aux charmes aussi divers qu’intéressants. Au nord, les Pyrénées, le Parc National d’Ordesa Monte Perdido et le Parc Naturel Posets-Maladeta, le Geoparque Mundial de la UNESCO…juste à côté les barrages de Mediano et El Grado, la Sierra de Guara, la Vallée de la Fueva….Au sud, les vignobles du Somontano et les plaines céréalières…

085045c1-7487-4ad3-afcc-10ea934c48d7.1.10Construite en 1863 et rénovée récemment, l’esprit a été de conserver les structures architecturales anciennes (pierre de taille, cheminée aragonaise, poutres en bois d’origine) tout en créant des espaces modernes. La décoration et l’aménagement font la part belle à l’art du recyclage et le recyclage d’art, ainsi qu’aux nombreux objets de l’artisanat du monde ramenés de voyage…

Casa Dragones vous propose deux hébergements: l’un plus spacieux, avec un jardin privé, pour un séjour détente ; l’autre plus intime, avec une cuisine moderne et un patio. Un charmant pied-à-terre, pour une nuit, un week-end, une semaine ou plus…4d82c21a-7c95-4ec2-8a5a-18d98604edf1.1.6

 
 IMG_5834

Le Mascun est un appartement spacieux pour 4/5 personnes, avec une chambre avec un grand lit, un salon/cuisine avec un canapé convertible et un fauteuil convertible.. Sa salle de bain est équipée d’une baignoire d’hydromassage et double lavabo. L’accès au jardin privé de 80 m2 qui inclut un spa 6 places est direct, pour profiter pleinement de la Nature et du farniente.

 

c48e3bd5-f294-47e7-85d3-c6f9aa15c348.1.10TARIFS DES LOCATIONS:
à partir de 85€/nuit (pour deux personnes)
semaine de 7 nuits : à partir de 600€ en haute saison, 560€ en basse saison. Demandez un devis pour un séjour de 3 ou plus personnes).
Linge de lit et ménage de fin de séjour inclus. Possibilité de B&B… Les contacter.

0d1f1601-ebfb-4362-bdf5-523eba4aa096.1.6Le Miraval comprend une chambre avec un grand lit, sa salle de bain avec douche et la cuisine, moderne et fonctionnelle, située elle aussi au rez-de-chaussée.

L’accès direct au patio vous permet de profiter de la fraîcheur ; à votre disposition un barbecue pour vos grillades en plein air…
dd565d6e-cb09-44e2-aa05-537308523ae7.1.10

Le plus 🙂 : dans l’espace wellness, vous pourrez profiter de massages aux huiles essentielles et shiatsu pratiqués par une main experte et toujours disponible sur place. Testé et approuvé 🙂

Tarifs préférentiels pour les visiteurs…

TARIFS DES LOCATIONS:
à partir de 57€/nuit
semaine de 7 nuits : 430€ en haute saison, 380€ en basse saison
Linge de lit et ménage de fin de séjour inclus. Possibilité de B&B…nous contacter.

Capture d’écran 2016-04-01 à 17.04.37

Pour les activités à pratiquer dans la région: canyoning, rando, alpinisme, escalade, rafting, canoë, via ferrata, vtt, visites culturelles, ornithologie, géologie, gastronomie, route des vins… 93040cbf-afc4-4856-bbc9-24b73143663a.1.10

 

Pour des vacances en couple ou en famille, en solitaire ou en groupe, ne cherchez plus, c’est la bonne adresse. Vous y serez bien accueillis !!!

Contact : Casa Dragones

Français : Champions du monde de l’abandon !

Nous sommes les champions du monde ! Cette campagne de publicité aura t elle de l’impact sur les humains (si toutefois on peut les appeler ainsi) qui sont capables d’abandonner leurs animaux ?

https://www.youtube.com/watch?time_continue=12&v=2MqrO0UrmzI

Ça y est, le soleil s’est installé pour les jolis mois d’été, et vous comptez bien en profiter ! Ce mois-ci, nos amis les animaux sont à l’honneur. En effet, si la majorité d’entre nous reste responsable durant les vacances d’été en voyageant avec son compagnon à 4 pattes et en ne le laissant jamais seul dans un véhicule, ce n’est hélas pas toujours le cas.

Petit tour d’horizon du sujet…

Oubliée leur petite bouille trop mignonne de cet hiver. La petite boule de poils a grandi et se révèle trop encombrante, trop aboyante ou miaulante, trop gourmande, bref trop…

Tout le monde le sait, personne ne fait jamais ça… oh non, quelle horreur !…

Et pourtant chaque été, ce sont des dizaines de milliers d’animaux qui se retrouvent jetés hors de chez eux, quand ce n’est par la portière d’une voiture en marche ou attachés au fin fond d’un bois, agonisants… La France détient le triste record avec 100 000 animaux abandonnés par an dont 60 000 l’été.

On ne compte plus les campagnes d’associations qui en parlent chaque saison estivale.

 

 

 

 

 

 

Le risque pour le propriétaire : 2 ans de prison et 30 000 € d’amende. Malheureusement, peu se font prendre. Les seuls à se retrouver derrière les barreaux sont les animaux en refuge… Y’a pas comme une erreur quelque part ?…

Alors faîtes passer le mot : L’été de nos compagnons à 4 pattes, ça s’organise aussi.

Soit ils partent aussi, soit ils sont gardés.

Cliquez sur l’image pour accéder à un site qui fourmille de conseils, idées, adresses adaptées à chaque situation, ainsi que les numéros d’urgence :

Pour ceux qui préfèrent un contact téléphonique : le 0810 150 160 de Mai à Août (prix d’un appel local).

Pour trouver un lieu de vacances qui accepte nos compagnons, cliquez ici et accédez à un moteur de recherche.

Et souvenez vous qu’un des principal danger reste le soleil et la chaleur. Il faut savoir qu’en seulement 10 minutes, la température à l’intérieur de votre voiture monte à plus de 45°C et ça, votre animal ne peut pas le supporter, même les fenêtres entrouvertes.

 

Encore trop peu répandus, les gestes d’urgence à connaître :

Et si vous souhaitez adopter durant l’été, de nombreux refuges seront ravis de vous ouvrir leur portes. Mais surtout, rappelez-vous qu’une adoption, c’est pour la vie.

Voici un document sur les 10 commandements canins, pioché sur internet, bourré de fautes, mais écrit avec le coeur <3

 

Vous l’aurez compris, ces commandements sont aussi valables pour les chats!

Bel été à tous! Pour ceux qui manquent d’inspiration, retrouvez des idées de vacances écolo en cliquant ici et si vous avez choisi l’option plage, relisez donc notre dossier sur le sable en cliquant .  😉

 Nathalie MJ

La « Maison bleue » à Saint-Jeannet

 

BDNV: C’est une maison bleue, adossée à la colline…. Oui! On a envie de chanter la chanson de Maxime Leforestier qui nous a, pour certains, bercés. La bastide « La Maison Bleue » , protégée par les baous majestueux est face à la mer… Raconte nous l’histoire de cette maison plantée sur la terre de Saint-Jeannet (06).

M.C. : Eh oui, Maxime nous revient à la mémoire ; je ne sais pas si c’est à cause de lui mais j’ai même jeté mes clés une fois, tout mon trousseau ! Il me manque un gros bout de l’histoire de la maison – je l’ai trouvée sur un  cadastre de 1833 – elle est entrée dans la famille quand mon arrière grand-père l’a achetée à un notaire – c’était donc une maison bourgeoise – surtout pour ses 2 ha de terrain cultivable orienté en plein au sud. Ma famille l’a travaillé, bigaradiers et roses de mai pour la parfumerie, raisin, spécialement Saint Jeannet tardif. Entre les deux guerres, un kilo de ce raisin vendu payait la journée d’un ouvrier agricole et ils sont nombreux les saint jeannois à se souvenir être venu travailler ici. Depuis une dizaine d’années, l’olivier est revenu prendre toute la place ou presque. Dans les années 70 , une autre période s’est ouverte pour la maison, un artiste, professeur à la Villa Arson, s’y est installé avec sa famille et là, sont venus César, Robert Filliou et d’autres. Retour pour moi dans la maison voici près de 30 ans pour mettre au monde mon premier fils … Les enfants ont grandi et il y a une dizaine d’années aussi, j’ai ouvert deux chambres d’hôtes au rez de chaussée de la maison. Une idée qui passait par là et qui m’a amené des rencontres extraordinaires, des amitiés, des découvertes et des enrichissements que la maison a accueillis et entourés. Alors, ici je montre l’ancienne cuisine et ses bugadiers pour faire la lessive, je raconte, je partage avec les « passants » l’histoire et les saveurs, les traditions et le monde de demain.

BDNV : Cette maison bleue fait rêver; il n’y a qu’à regarder ces quelques photos pour être séduits. La situation de cette maison est idéale, n’est ce pas ?

M.C. : On peut dire que c’est une maison bioclimatique du XVIIIème siècle ou à peu près, entièrement fermée au nord et à son vent frais qui a glissé sur la neige, ouverte sans retenue au sud et au soleil avec en été de grands arbres pour l’ombrager. De pierre et de chaux, la maison reste naturellement fraiche l’été. Les arrières sont protégés par les deux majestueux Baous tandis que le regard peut aller loin vers la mer. 

L’espace est là, une grande et belle oliveraie de 260 arbres environ,  puis, d’autres essences, des fruitiers, qui dessinent des espaces pour se poser. Les balades dans la montagne démarrent là, Saint Jeannet est à 10 minutes par le chemin. La mer, les villages perchés, les musées  et autres visites à faire sont à proximité mais on retrouve le soir la paix de la maison.

BDNV… : On s’imagine aussitôt prendre son petit déjeuner sur la terrasse, savourant pains et confitures de ta confection avec des produits de la région, invités au concert des oiseaux. Ici, c’est un repère de la L.P.O., cela consiste en quoi?

M.C. : En fait, quand on a comme moi une grand-mère qui s’appelait Merle, on ne peut sans doute que faire la part belle aux oiseaux. 
Très simplement, ouvrir chez soi un refuge LPO, c’est faire un espace propice à la vie, un lieu de biodiversité locale, faune et flore.
Comment ? Eh bien d’abord en ne nuisant pas à la vie de par son activité, c’est-à-dire en n’utilisant pas de produits chimiques, en ne chassant pas par exemple.
Puis en favorisant son installation par ses aménagements, nichoirs bien sûr mais aussi haies, mares, tas de bois mort ou murets de pierres sèches et en amenant de la nourriture, graines, compost …
Un cycle s’installe : les insectivores débarrassent les arbres de leurs parasites, d’autres sèment et vous donnent de jeunes pousses d’arbres. Dans le compost, les larves de cétoines dorées maturent et au printemps, les insectes marchent les uns sur les autres sur les pyracanthas. Il n’est que de regarder et se réjouir. Et pendant les petits déjeuners, ne pas oublier d’ouvrir les oreilles et de lever la tête !

 

 

 

 

BDNV : Le jardin qui s’ouvre sur une campagne un peu sauvage, c’est une façon pour toi de laisser vivre la nature à sa guise? Parle nous de ton engagement envers la nature ?

M.C. : Je dirais plutôt de laisser vivre … un tas de systèmes vivants s’organisent et se sont organisés bien avant nous et j’aime considérer ce lieu comme un espace partagé où chacun a son droit de présence, sa place et sa nourriture. Et son utilité aussi !
Je suis arrivée ici il y a près de 30 ans la tête pleine de catégories : les bonnes et les mauvaises herbes, les insectes sympas et les nuisibles, etc ….
Puis avec le temps et un ami guide naturaliste, j’ai appris à connaître les plantes du jardin, leur utilité, leur goût pour certaines ; je les ai regardées s’installer, grandir, fleurir ou fructifier. J’en ai invité quelques unes nouvelles en privilégiant l’aspect d’adaptation au sol, au climat. Il est des plantes comme des gens, il faut s’approcher, rencontrer, pour lever catégories et préjugés.
J’ai découvert que guêpes et frelons , que j’essayais tout d’abord de prendre au piège avec de nombreuses victimes collatérales chez les papillons, débarrassaient les arbres des pucerons qui les rendaient malades. J’essaye de vivre en paix avec tous et de … regarder, relier, admirer, profiter, essayer de com-prendre.

 

BDNV : Tu as réalisé une mare végétalisée, en quoi est-ce utile à la nature ?

M.C. : Oui, nous avons installé plusieurs petits jardins d’eau que nous avons plantés de nénuphars, papyrus, iris et jacinthes d’eau ainsi que du fascinant grand lotus. Nous en avons servi un soir les racines à nos invités, imaginez !
La faune est arrivée sans retard, rainettes et libellules tout d’abord puis les insectes, les escargots et les poissons pour finir. Je ne savais pas qu’il y avait autant d’espèces et de couleurs de libellules ! Les larves de moustiques font en plus leur régal donc pas de problème à ce niveau. On se rend compte là à quel point l’eau est donneuse de vie.
C’est une expérience extraordinaire que j’invite vraiment chacun à vivre quelle que soit la taille du bassin qu’il peut installer.
Je suis malheureusement aujourd’hui la seule jardinière de la maison et ne peut lui donner le même temps qu’auparavant, là aussi il a fallu s’adapter et repenser ses choix mais le chant des grenouilles dès les premières nuits du printemps en vaut bien la peine.

La « maison bleue » est un lieu magique, poétique qui vous fera de jolis souvenirs, pour les renseignements, cliquez : www.maison-bleue.org

www.facebook.com/pages/Chambres-dhôtes-La-Maison-Bleue/133324560131445?fref=photo

P.S. pour www.biodansnosvies.fr

Mahault Prévert, notre première éco-reportrice !

C’est le temps des vacances!!!  On peut laisser libre cours à sa créativité ! Alors suivez l’exemple de Mahault Prévert, notre première éco-reportrice, qui a fait le grand saut pour notre site !!! N’hésitez pas, faites comme elle, filmez, photographiez, écrivez et devenez éco-reporter pour «C’est bio la vie à …. ». Elle a filmé pour nous, pour vous, des moutons qui font la tonte écologique à Issy les Moulineaux. Bravo et merci Mahault!

-Cliquez sur la video-


Pour la marche à suivre et en savoir plus -cliquez-

Idées de vacances écolos :)

Joli mois de juin, tu nous invites déjà à penser aux vacances : séjours proches ou lointains… ?

Quelques soit nos choix, restons fidèles à nos éco-gestes, nos écolos attitudes. Que ce soit pour les hébergements, les restaurants, les activités ou encore les moyens de transport,  les idées ne manquent pas, les moteurs de recherches non plus ! Alors prenons le temps de choisir, et d’apprécier le temps qui passe avant, pendant et après les vacances. Avant, en rêvant et choisissant; pendant, en déstressant et en vivant chaque moment; et après, en se souvenant!!!

Quelques petits rappels spécifiques aux vacances :

Pour la voiture :

Afin d’éviter une hausse de la consommation de carburant de votre véhicule : pensez à vérifier la pression de vos pneus car des pneus sous gonflés s’usent plus rapidement et font augmenter la consommation de carburant. Limitez l’utilisation de la climatisation. Si vous mettez des bagages sur le toit, pensez à utiliser des coffres de toit. Ils ont une forme aérodynamique et favorisent donc la pénétration dans l’air du véhicule.

Pensez aux produits écolo pour le lave glace, ou fabriquez le vous même :

Pour un bidon de 5 litres : 10 cl de vinaigre d’alcool, 10 cl d’alcool à plus de 40° (certains utilisent même de la vodka !!!), 2 cuillères à soupe de cristaux de soude, 1 cuillère à soupe de savon noir liquide et de l’eau. Mettre tous les ingrédients dans le bidon et complétez avec de l’eau. Secouez, c’est prêt.

Et si vous partez seul, pensez au co-voiturage : Vous partagerez les frais, ferez des rencontres, et ne risquerez pas de vous endormir au volant !!! Voici quelques liens:

 

https://www.blablacar.fr/

http://www.covoiturage.fr/

http://www.carpooling.fr/

http://www.covoiturage.com/

http://www.covoiturage-cg06.fr/index.php

Sur votre lieu de vacances :

Limitez l’utilisation de la climatisation dans l’habitat.

Modérez votre consommation d’eau et préférez toujours une douche à un bain.

Utilisez les transports doux pour vos sorties (vélo, transport en commun, cheval, trottinette, rollers…).

Lors de vos sorties, remportez vos déchets, et si possible, triez les.

Respectez la faune et la flore, les sentiers en balades, que ce soit à pied ou à vélo (en évitant de piétiner les alentours on évite de détériorer la flore, on évite l’érosion du sol surtout dans les zones sensibles, on évite de perturber les animaux).

Ne laissez aucune trace de votre passage.

 

Dans un hôtel, vous pouvez demander que vos draps et serviettes ne soient pas changés chaque jour.

 

Préférez toujours le train à l’avion, mais si vous ne pouvez pas l’éviter, alléger votre conscience en limitant le poids de vos bagages. Ca peut faire sourire, mais on part souvent avec beaucoup trop d’affaires, qu’on laissera en fin de compte au fond de sa valise. Et l’air de rien, si vous multipliez ce genre de petit geste par le nombre de passagers, ça finit par compter sur la consommation de kérosène. Ainsi, un Airbus 380 consomme environ 15 litres de kérosène par Km en transportant 40% de plus de passagers qu’un Boeing 747 (qui consommera entre 15 et 18 litres / Km avec moins de passagers). Plusieurs compagnies de voyage, conscientes de leur impact environnemental, mettent en place des mesures pour faire évoluer leur facture énergétique et ont des actions de compensation. Certains critiqueront cette démarche, mais on sait tous que ceux là ne voyagent qu’à pied, à cheval ou à vélo… !

Pour exemple: Voyageurs du Monde qui a lancé des programmes de reforestation (cliquez ici pour en savoir plus)

Faîtes attention à vos produits solaires, ils contiennent en effet des filtres chimiques et des écrans minéraux. Les filtres chimiques posent le plus de problèmes, autant sur la santé que pour l’environnement : ils détruisent les micro-algues qui nourrissent les coraux, entraînant par voie de conséquence leur mort. La mort des massifs coralliens est effective dans plusieurs mers du monde, éradiquant ainsi toute la vie qui y habite.

Des études menées sur l’impact des crèmes solaires sur la vie aquatique ont montré que les poissons deviennent apathiques, chassants, se déplaçant et se nourrissant moins.

Plus d’infos sur le lien

 http://blog.surf-prevention.com/2011/03/02/comment-les-cremes-solaires-provoquent-elles-le-blanchissement-du-corail/

Et pour les impacts sur la santé, un très bon article sur le lien suivant

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=protection_solaire_toxicite_do

ou une vidéo à regarder en cliquant sur l’image:

 

 

 

Le mieux reste de limiter son temps d’exposition, et de choisir les créneaux horaires (évitez les heures chaudes du milieu de journée). Préférez donc les crèmes solaires à base de filtres minéraux, et bio (vérifiez le label) ! Et pensez donc aux chapeaux, casquettes et autres accessoires de mode ainsi qu’un T-shirt sec (car mouillé, il perd son pouvoir protecteur !), ou si vous voulez vraiment le mouiller, préférez les T-shirts anti-UV. Le parasol est aussi un bon moyen pour faire de l’ombre, mais il ne protège pas de la réverbération. Tout comme les nuages, qui atténuent la sensation de chaleur, mais n’empêchent pas les coups de soleil.

 

Pour les produits solaires bio, on a testé et aimé : 

Les produits Jacques Paltz:

Les laboratoires de Biarritz:

 

 

Pour les hébergements, vous pouvez échanger votre maison. En faisant cela, vous participez de façon active à limiter le nombre de maisons secondaires qui deviennent un véritable fléau dans certaines régions où les locaux ont de la peine à se loger (augmentation des loyers, du prix d’achat).

De nombreux sites d’échange de maisons existent désormais, mais restez tout de même vigilants, comparez !

 

Les gîtes : En logeant en gîte, vous soutenez la vie locale, et partagez de vrais moments d’échanges avec des gens passionnés par leur région. Profitez de la variété des hébergements (roulotte, yourte, cabanes dans les arbres, tipis…) pour innover !

Exemples de sites à votre disposition: cliquez sur les images pour y accéder

 

 

 

 

Nous avons testé et aimé (cliquez sur les images) :

Dans la région (pour ceux qui veulent venir!):

Les gîtes des Baous de la Côte d’Azur, où vous attendent Erika et Jérôme:

`

 

 

The Frog’s’House, où vous attendent Corinne et Benoit:

 

 

 

 

La Maison Bleue où vous attend Marie-Christine:

 

 

 

 

Et plus loin:

L’écrin de Nouchka au sud de l’Aveyron

Le Pentadou dans le Lot à Figeac

 

Certains sont labellisés, d’autres pas, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont moins bien. Leur démarche est tout autant engagée, sans être forcément étiquetée. Soyez donc curieux et approfondissez vos recherches.

Quelques labels: Pour accéder à leur site, cliquez sur l’image qui vous intéresse :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les activités :

Pour des ID vélos :

Dans le Lubéron, plusieurs parcours sont à votre disposition ; Voici un site très complet où trouver des idées de balades, d’hébergements, de conseils pratiques, de cartes interactives et pleins d’autres choses :  http://www.veloloisirluberon.com/ 

Et aussi la possibilité de télécharger le guide « Vélo loisir en Lubéron 2013 ».

Avec, par exemple, un tout nouveau parcours de 28 Km : La voie verte du Calavon 

Cliquez sur l’image pour accéder aux renseignements

 

L’association Mille traces dans le Vercors agit pour la protection, la découverte, le respect et l’amélioration de l’environnement avec un programme intéressant, des sorties naturalistes, pédagogiques, des ateliers, des formations.  Programme 2013 en cliquant sur l’image ci dessus :

 

On a testé et aimé :

L’équitation à Guillestre dans les Hautes Alpes : cliquez

 

 

En Argentine, Rémy et Analia vous reçoivent dans leur gîte Solar del tropico.

Nouveau site en construction  http://www.solardeltropico.com/ 

Ancien site : http://www.solardeltropico.com/index-fr.html

Page Facebook : www.facebook.com/pages/solar-del-tropico/227758946584

 

D’autres façons de voyager, de s’occuper, de rencontrer :

L’accueil paysan : si vous êtes tentés par des vacances à la campagne, ce réseau est fait pour vous. Vos hôtes vous accueilleront dans leur maison, leurs gîtes ou chambre d’hôtes, à leur table ; vous faisant partager leurs expériences, leurs connaissances, leurs savoir-faire. Une exemple de séjour, cliquez:

 

Le wwoofing : Le WWOOF (« World-Wide Opportunities on Organic Farms ») est un réseau mondial de fermes bios créées en Angleterre en 1971 qui se proposent d’accueillir toute personne souhaitant partager leur quotidien et leurs travaux en échange du gîte et du couvert.

 

en France : http://www.wwoof.fr/

International : http://www.wwoofinternational.org/

 

Et pour vos recherches, les moteurs de recherche fleurissent sur le net. Pour exemple, en voici quelques-uns :

http://www.vacances-ecologiques.fr/carte-vacances-ecologiques.php

http://www.voyagespourlaplanete.com/

http://www.ecolo-gite.fr/vacances-ecologiques-k-5.html

http://www.bio-organic-holidays.com/

http://www.ikinat.com/

http://www.biovacances.net/

http://www.ecovoyageurs.com/

 

Bonne recherche, préparation et à bientôt 🙂

Nathalie MJ

 

Des radars aux feux rouges…

Et oui, ils l’ont faits… Les radars aux feux rouges, c’est comme les fleurs au printemps, ça fleurit partout…

C‘est ainsi que des sites internet poussent aussi pour nous informer.

Si vous êtes curieux de savoir où se trouvent ces radars dans votre secteur, allez faire un tour sur ce site : 

Et… pensez à vous arrêter à l’orange!