Ecolo attitude de Jennifer Woolacott Bécaud

Jennifer Woolacott Bécaud est une sorte de bouquet de feu d’artifice… Une joyeuse et vibrante artiste comme on les aime : ça pète dans tous les sens, ça rit, ça joue, ça chante !!!
 
 
Son énergie est communicative, tout comme son rire qui devrait être vendu dans les pharmacies. Quelques minutes avec elle et le moral prend de l’altitude ! On dirait bien qu’elle a eu plusieurs vies, Jennifer et dans son coeur, sont bien présentes les valeurs d’amour que lui ont transmis ses parents artistes.
 

 
L’expression « Enfant de la balle » a été créée pour elle ; fille de deux artistes merveilleux (Janet Woollacot, artiste chorégraphique et Gilbert Bécaud que l’on ne présente pas tant il aura marqué de son talent et de ses émotions notre époque), Jennifer a dans la peau la musique, le sens du rythme, le goût des mots et l’amour des autres..
 
 
.
Elle a toujours chanté et toujours composé. Avec son amoureux Jimmy Jay (producteur de Hip-Hop, notamment et entre autres du premier album de MC Solaar), ils composent des musiques qui vous emportent et que vous aurez envie d’avoir dans vos oreillettes.
 
 Voici quelques extraits de la musique de Jennifer sous le pseudo de Jennifer KAY ; enregistré en 2006, cet album a été enregistré pendant que Jennifer était enceinte de sa petite Emma, qui, in utero ne bougeait pas pour mieux écouter sa maman chanter. Encore une enfant de la balle 🙂 <3
       
Cinématographiques et terriblement sensibles, ces musiques sont l’aboutissement d’un travail intense. Quant à sa voix, elle est le reflet de son âme ; de la chaleur, de la douceur, de la force, celle d’une guerrière de l’amour ! 
 
 
 
A la campagne, avec sa famille et ses animaux, Jennifer vit au rythme de la nature…. RENCONTRE :
 
BDNV :
 
Parle nous de ta vie à la campagne et du rythme différent depuis que tu as quitté Paris…
 
Jennifer :
 
En fait, j’ai toujours vécu à la campagne que ce soit près de Londres mes 10 premières années, ou en France par la suite. Finalement, j’ai très peu vécu à Paris dans son rythme infernal. Mon rythme est donc plutôt cool

BDNV :

Quels sont tes gestes écolos au quotidien ?

Jennifer :
 
Mes gestes écolos se basent surtout sur le bien-être et la santé. La nourriture doit être saine pour les humains comme pour mes animaux tout est une question d’équilibre. Ma mère m’a sauvé la vie en me disant dès mon plus jeune âge : « you are what you eat » (ndlr « : tu es ce que tu manges ») ! Et elle avait tellement raison ! Elle avait souvent raison en général ! Ne pas avoir de produits nocifs comme des plats tout préparés bourrés de sel et de gras me parait être du bon sens . Ma fille de 12 ans ne mange que des bonnes choses -à part quelques bonbons- ; son goût est très affiné… On ne la fera jamais manger n’importe quoi.
« You a What you eat » est toujours de rigueur chez nous, merci maman… Et puis bien sûr je trie nos déchets, j’essaie d’acheter le moins d’emballage possible, je fais attention à ne pas gaspiller l’eau ni l’électricité, j’ai fait pendant douze ans un potager que je renforçais avec un compost maison :). J’essaie de respecter cette planète autant que possible.
 
 
BDNV :

Parle nous de ton attachement aux animaux et de ta maison qui est souvent le refuge pour les perdus et sans collier ? 
 
Jennifer :
je suis extra sensible, j’aime donc fatalement les animaux mais aussi la nature ; j’ai un affect très poussé pour les loutres ; d’ailleurs une association lutte pour réduire la mortalité des loutres ; elle protège et restaure leur habitat et améliore la disponibilité des ressources alimentaires dans le milieu naturel. Il faut tenter de préserver ces espèces menacées pour l’équilibre de la biodiversité ! L’état d’esprit de la loutre est incroyable ! Très respectée en Australie, elle est terriblement comique, elle peut casser des coquillages, des noix sur les pontons ou les coques des bateaux ; super spectacle ! D’ailleurs je partage cette passion de la loutre avec Alain Chabat ! C’est tout un concept de petit phoque, la loutre ! (rires)
 
J’aime aussi les oiseaux ! Je vous présente madame Wendy Harris et son mari Monsieur André Harris !
 
 
J’aime aussi les éléphants, les chevaux, les gorilles, les plantes, les montagnes, la mer, le soleil, la lune, les étoiles, l’univers, l’amour !!! Et bien sûr, ma fille et son père et mes amis !
 
 
 
 
J’ai énormément d’animaux…
Mes petits derniers sont mes trois chats :
Milla, Lily et Bernie !

Milla qui pesait 150 grammes quand je l’ai adoptée, aujourd’hui fait ses 5 kilos !

 
 
 
 
 
Petite Emma avec Bernie, une photo très bio dans nos vies, non ?
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
Mon chien Sam, 14 ans vient de me quitter, il y a 10 jours et puis, il y a Boo 4 mois.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mes chats mangent principalement des croquettes. Les autres mangent bio, viande, riz, légumes et de l’amour beaucoup beaucoup d’amour pour tout le monde ! Mes animaux sont ma famille, ils vivent avec nous et reçoivent et donnent beaucoup d’amour, donc de l’équilibre  ; à ce propos il est prouvé que vivre en harmonie avec ses animaux apaise et soigne   lire un article  ;
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(ndlr) : Jennifer nous donne envie de préciser qu’il existe désormais, un code de l’animal !     Et petit zoom sur L 214 une association qui oeuvre pour le respect des animaux, tous les animaux, et qui luttent pour solliciter nos députés en vue de nouvelles lois.
 
BDNV
Si tu avais une baguette magique, que ferais-tu à l’instant pour changer quelque chose sur notre planète ?

Jennifer :
Personnellement j’enlèverai les religions, c’est beaucoup trop extrême… Trop de guerres à cause de la religion. De plus, je n’aime pas les choses ostentatoires ; c’est mon côté « old school », éducation anglaise de maman…. Je préfère que les gens restent discret sur leurs convictions religieuses ou politiques. Voilà. Sinon, je donnerai plus de pouvoir aux fleurs  : je suis une hippie Mac cool mais Geek✌️✅✅❤️❤️ J’ai lu l’écolo-attitude de laurent Voulzy sur votre site et je me sens proche de ce qu’il vous a dit !
Jennifer adore les couleurs et les mandalas (en sanskrit : cercle, centre, unité, totalité).
Colorier, harmoniser les couleurs, entrer grâce à celles-ci comme en méditation aide à se recentrer :
JUNG le célèbre psychanalyste disait « Chaque matin, je dessinais une petite figure circulaire, un MANDALA, qui semblait correspondre à mon état intérieur du moment. Je n’ai découvert que petit à petit ce qu’était réellement le MANDALA: le SOI, l’intégrité de la personnalité laquelle, quand tout va bien, est harmonieuse. »
Cliquez sur la page Jennifer color’s page facebook 
 
 
Merci Jennifer pour ce moment de bonheur avec toi. 
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.