Les qualités du Tea Tree, l’arbre à thé

Pascale Gélis-Imbert, Docteur en pharmacie, spécialiste en aromathérapie et en phytothérapie vient d’écrire un nouveau livre, « Les huiles essentielles par diffusion », uniquement en vente chez « Nature et Découverte ». Elle nous offre un article fort intéressant en ce début d’automne : les bienfaits du TEA TREE 🙂

 

    

L’huile essentielle de tea tree

 

Le tea tree ou l’arbre thé (Melaleuca alternifolia (Maiden et Betche) appartient à la famille des Myrtaceae comme les eucalyptus, le myrte ou le giroflier dont le bouton floral donne le clou de girofle. Ils fournissent, tous, de superbes huiles essentielles antiseptiques. Le tea tree est originaire du continent australien comme le niaouli (Melaleuca quiquenervia (Cav.) S.T.Blake), deux beaux spécimens du genre Melaleuca.

Le nom tea tree aurait été donné par le capitaine Cook dont les marins débarqués réalisaient une infusion, un thé, avec les feuilles aromatiques de cet arbre. Avant eux, les aborigènes les avaient utilisés à des fins thérapeutiques. La tradition voulait qu’elles soignent les rhumes, les congestions, les encombrements… Quelques siècles plus tard, les études scientifiques confirmèrent ces usages. L’huile essentielle (HE) des feuilles du tea tree sont riches en alcools terpéniques et particulièrement en terpène-1-ol-4 (40%) dont les propriétés sont anti-infectieuses (antibactérienne, antivirale, antifongique et antiparasitaire) et immunostimulantes. Utilisée par voie orale ou locale, sans effets secondaires, elle offre une importante palette de soins pour le bien des petits et des grands. Ses qualités en font une grande HE des maux d’hiver.

 

Par voie orale pour soigner une grippe ou un rhume

L’HE de tea tree tue de nombreux microbes.

La Recette : mettre 2 gouttes d’HE de tea tree sous la langue ou dans une cuillerée à café de miel de thym, 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours.

 

On peut ajouter 1 goutte d’HE de ravintsara (Cinnamomum camphora CT cinéol), 3 fois par jour, pour une efficacité maximale.

 

En massage, pour assainir et dégager les bronches

Ce mélange aromatique permet de dégager des bronches encombrées.

La Recette : mettre dans le creux de la main 2 à 3 ml d’huile végétale de noyaux d’abricot. Y ajouter 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), 2 gouttes d’HE de tea tree et 1 goutte d’HE d’inule odorante (Inula graveolens). Masser le thorax ou le haut du dos, 2 à 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours.

 

Un soin aromatique pour les enfants de 18 mois à 3 ans

Pour aider un enfant à vaincre une affection virale bégnine.

La Recette : dans le creux de la main, mettre environ 3 à 4 ml d’huile végétale d’amande douce, ajouter 1 goutte d’HE tea tree. Masser la plante du pied du bébé 2 à 3 fois par jour, en alternant le droit et le gauche, pendant 3 à 4 jours.

 

Un soin aromatique pour protéger la peau lors d’une radiothérapie

Avant une séance de radiothérapie cette HE sera protectrice sans diminuer l’effet des rayons.

La Recette : mettre dans le creux de la main 1 goutte d’HE de tea tree, 1 goutte d’HE de niaouli (Melaleuca quinquenervia) et 1 goutte d’HE de katafray (Cedrelopsis grevei). Passer le mélange sur la zone ciblée (en évitant les marques) avant la séance de rayons.

 

Après la séance mettre une goutte d’HE de lavande aspic (Lavandula spica) et une goutte d’HE de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) sur la peau lésée toutes les 10 min pendant une heure.

 

Une huile essentielle pour soigner les mycoses (pieds d’athlète).

Un soin antifongique très efficace

La Recette : mettre dans le creux de la main 2 gouttes d’HE de tea tree, 1 goutte d’HE de laurier noble (Laurus nobilis) et 1 goutte d’HE de tanaisie annuelle (Tanacetum annuum). Passer ce mélange sur les zones contaminées, 3 à 4 fois par jour, pendant 1 à 2 mois.

Une goutte d’he de tea tree pour un sourire eclatant.

L’HE de tea tree assainit la bouche et blanchit les dents !

La Recette : au moment de se coucher mettre une goutte d’HE de tea tree sur votre dentifrice et les brosser comme d’habitude ! Ne pas réaliser ce soin pendant plus de 10 jours.

Avant d’utiliser une huile essentielle, mettre une goutte dans le creux du coude. Si aucune rougeur n’apparait après 30 min, c’est qu’elle vous convient. Eviter tout contact entre une huile essentielle et les yeux. Demander un avis médical en cas de grossesse ou d’allaitement ainsi que pour les enfants en bas âge et les personnes sous traitement médicamenteux. Pour toutes les préparations, bien respecter les protocoles décrits.

 

Pascale Gélis-Imbert, Docteur en Pharmacie

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.