Objectif Zéro Déchet « OZD 2 »

capture-decran-2016-11-14-a-13-14-39
unknown

 

 

 

 

 

dscn0666Objectif Zéro Déchet « OZD 2 »

à Saint-Jeannet, 06

A la suite de notre journée Bio dans nos vies «  Grandeur Nature » le 2 octobre, un groupe de 20 personnes environ s’est constitué à Saint-Jeannet pour suivre les ateliers « Objectif Zéro Déchet », de l’association VIE de Vence, action collective et citoyenne pour consommer autrement.
Recycler nos déchets, en générer le moins possible pour repenser l’équilibre de notre planète nous semble tellement logique… Nous avons donc inscrits nos noms sur la liste mais il faut bien le dire, avec quelques interrogations.

Est-ce possible dans nos vies de tous les jours de suivre un programme d’observation et de recyclage de nos déchets sans que cela soit trop contraignant ?

 

20161105_153246La première réunion nous a fait prendre conscience que parler de nos déchets, c’est parler de notre vie quotidienne. Le mouvement « Zéro déchet » s’étend rapidement car l’opinion publique désormais commence à s’intéresser au problème de gaspillage. Nous voulons tous faire des économies, le coût environnemental de nos déchets est exorbitant et a un impact direct sur les décisions municipales, régionales. Quelques industriels revoient donc leurs copies quant à leurs conditionnements. Les familles s’organisent pour entrer dans un fonctionnement plus responsable.

Dans le monde, ce mouvement entrainent des prises de conscience et des mises en acte concrètes sur notre lieu de vie commun : la TERRE. Youpi !

  Les Johnson : une famille, deux enfants, zéro déchet capture-decran-2016-11-14-a-13-23-19A San Francisco, ville branchée de Californie, on a déjà atteint le 80% de recyclage des déchets. Hôtels, restaurants, commerces se sont mis en marche, en acceptant de la disparition de sacs plastiques, en compostant les restes, en arrosant les pelouses avec l’eau de rinçage des machines à laver. Des initiatives testées et approuvées dans certaines villes du monde entier font boule de neige pour nous crier joyeusement que « c’est possible ».

A Vence, 100% des commerçants acceptent les bocaux, les Tupperware, pour transporter nos achats. Vidéo.

Voir sur Facebook « mescoursessanssac », groupe crée à Nice-Nord. Et la page facebook famille « zéro déchet »

imgp8760Au secours ! On commence par quoi, se demandent les copines ? Il nous faut :

1/ Evaluer en poids ou en volume la somme de nos achats par semaine.

2/ Evaluer aussi le poids et le volume de nos poubelles.

3/ Déterminer la cadence de nos allers et retours au local poubelle

4/ Noter la baisse de la cadence

Réalisons que par nos achats non responsables, nous pillons les ressources de la planète.

capture-decran-2016-11-14-a-10-36-04
20161108_101340

images-1

 

 

 

 

photo-9

20161108_161646

 

 

 

OK ! Nous avons compris, qu’il ne faut pas produire de déchets à la source ! Nous valoriserons les circuits bio, locaux, ferons mieux vivre les petits commerçants de quartier, supprimerons les produits toxiques et encombrants et nous recyclerons tout ce qui sera possible ! Cela aura un effet positif sur nos économies, nous gagnerons du temps, nous créerons une nouvelle dynamique, et enfin nous ne subirons plus un mode de consommation : ça nous va !!!

Armées d’un joli sac cadeau « zéro déchet », de petits sacs en tissu pour les achats en vrac chez les petits commerçants, de nos boites et bocaux, on est prêtes !!!

Nous avons une période de six mois pour observer nos progrès.

5%, 20%, 30 ou 50% de réduction de déchets ? Aucun reproche ne nous sera fait. L’important c’est d’essayer !

Natercia : « Il y a plus de 6 mois, le premier atelier OZD1 a commencé. Les résultats ont été là puisque 60% de familles ont réduit leurs déchets de 30% et chacun a pris conscience de l’impact de ses achats sur la production des déchets.10% ont réduit de 75% et 10% ont réduit seulement de quelques domaines ( bouteilles plastique, alu…) ».

2048x1536-fit_depuis-an-vence-natercia-fait-courses-boites-fait-pari-zero-dechetNatercia, Laurence, Claudia et Annabelle de l’Association V.I.E. nous affirment que 100% des familles ont déclaré ne plus voir leur comportement de consommateur comme avant, et considèrent ne plus pouvoir revenir en arrière.

 

20161112_144258La première chose quand on veut réduire le volume de ses déchets est de changer quelques habitudes.

imagesOn trie déjà plus ou moins nos verres, papiers et cartons.
Mais les 32 % qui sont des déchets alimentaires ne se jetteront plus à la poubelle.

images-2

Soit vous adoptez des poules qui vont se nourrir de tous vos restes et en retour, elles vous offriront de beaux oeufs frais… 🙂

ou-et

vous créez un compost ! Et oui ! Nous avons besoin de la Terre pour nous nourrir et nous ferons retourner à la Terre ce qui peut la nourrir !

images-4Ainsi, tout ce qui est de provenance organique : les épluchures, restes de repas, sachets de thé, marc de café, fleurs et feuilles, coquille d’œuf, de noix iront macérer pendant quelques temps dans une petite poubelle spéciale, dans un vrai composteur acheté, ou fabriqué en bois de vos petites mains, ou encore au compost collectif de votre quartier. Ils se dégraderont dans des conditions contrôlées en présence de l’oxygène de l’air et d’humidité. Ils se transformeront en humus riche en éléments nutritifs. Vous pouvez solliciter vos mairies pour obtenir un compost particulier.

unknown-2L’équilibre entre les matières sèches (bois, feuilles, carton) et les matières humides (épluchures) est à surveiller. Un compost ne doit pas sentir mauvais. Il faut remuer de temps en temps, ajouter des feuillages découpés en petits morceaux et bien secs. Si le compost est trop sec, il ne faut pas hésiter à arroser. Important : ne pas mettre dans le compost les produits chimiques, les sacs aspirateurs, les couches jetables, la cendre, l’huile, les sacs plastique, les pots de yaourt. Couper les gros déchets, par exemple les agrumes et les peaux de bananes, et briser les coquilles d’œuf afin de faciliter la dégradation. Eviter les restes de viande.

C’est facile et ça se met en place tout de suite, c’est encourageant de voir qu’assez vite, les poubelles diminuent en volume.

 

20161112_144247Vous pouvez aussi créer votre lombricompost :

Le lombricompostage est une technique écologique et naturelle qui consiste à placer dans un récipient des vers qui vont absorber nos restes et nos déchets organiques. Cette technique, si elle se généralisait pourrait permettre de recycler 30% de nos déchets ménagers.

Après une période de digestion, les vers rejetteront une matière appelée «lombricompost». Riche en nutriments (azote, phosphore, calcium, potassium), il va améliorer la qualité de la terre et aidera les plantes à résister aux maladies diverses et s’avère être un super engrais naturel utilisable dans son potager ou pour les plantes du balcon.

 

20161112_144214Annabelle nous a montré la « Nursery » : l’endroit leur convient… Les vers se reproduisent allègrement et de petits champignons poussent à l’intérieur de cette boite de café recyclée.

Les agrumes, l’ail, l’oignon et l’échalote, les laitages, les champignons, les matières grasses, l’huile de friture, la viande, les os, le poisson sont proscrits.

 

 

20161112_145027Dans une coquille d’oeuf, une cétoine a élu domicile! Les larves se nourrissent de déchets végétaux et de matière organique en décomposition, aussi trouvent-elles dans les tas de compost un environnement idéal.

 

images-3Les idées d’Annabelle :

Vous pouvez aussi réutiliser les épluchures : une fois, vos légumes bios bien lavés et frottés, vous pourrez faire des chips avec les épluchures de pommes de terre, de carottes, de betteraves. Tout comme les fanes de radis, de navets, les fanes de carottes se cuisinent en soupe, en velouté, en quiche, en cake.

Les fruits abîmés deviennent de délicieuses compotes, on garde les noyaux des fruits pour faire des alcools et les restes de gâteaux et de biscuits se recyclent en crumble.
Pour enrichir la biodiversité, gardez aussi les graines de poivrons, de tomates, de courges, de melons. Faites-les sécher sur un torchon au soleil et gardez-les dans une enveloppe à l’abri de l’humidité. A la bonne saison, plantez vos graines pour faire des « oasis en tous lieux » dans nos villes, sur nos balcons, dans les champs, autour d’un arbre et bien sûr dans votre potager.

Dans un prochain article nous parlerons de notre engagement pour pour nettoyer notre maison avec des produits naturels et écologiques faits maison. Nous apprendrons aussi comment préparer nos produits de beauté au naturel, faire des pique-nique zéro déchets, et nous partagerons avec vous nos astuces. Vous aussi, vous pouvez au quotidien mettre en place les nouveaux gestes éco et logiques pour un respect de notre planète, et les partager avec nous :). Les hommes sont les bienvenus !

Pour connaitre les prochains ateliers de l’O.Z.D.

capture-decran-2016-11-14-a-13-14-39Consultez le site : Vence Zéro Déchet

Et l’association V.I.E. de Vence       unknown

 

capture-decran-2016-11-15-a-11-27-33

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez vous aussi passer à l’acte et agir au quotidien :

https://www.youtube.com/watch?v=WRnMEqps35U

https://www.youtube.com/watch?v=uNGzKmLcYgs

Pour en savoir plus :

https://www.youtube.com/watch?v=KMxopTiZdqQ

Pour aller plus loin :

http://www.sup-numerique.gouv.fr/cid96328/mooc-consommer-responsable.html

On en parle dans la presse !

img_1732

Merci à Natercia Fulconis, janvier 2017, Pascale S pour www.biodansnosvies.fr

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.