La porcelaine froide

Matériau idéal pour des façonnages et des créations faits maison, la porcelaine froide s’emploie comme de la pâte à modeler. On laisse ensuite les réalisations sécher à l’air libre. Ainsi, elles deviennent aussi dures que de la pierre… Reste à les peindre, à moins d’avoir teinté la pâte avant. Dans ce cas, il suffit de les vernir pour leur donner un bel aspect fini.

Voici un tuto filmé pour vous guider dans la réalisation de la pâte:

Pour cela, il vous faut:

200g de colle vinylique blanche,  140 g de maïzena,  1 cuillère à soupe d’huile,  1 cuillère à soupe de vinaigre blanc,  du papier sulfurisé,  de la crème pour les mains, une casserole à fond anti-adhésif et une cuillère en plastique solide.

Mélanger tous les ingrédients dans la casserole jusqu’à consistance crémeuse.

On peut teinter la pâte directement dans la casserole ! Pour cela il faut ajouter avant la cuisson une cuillère à café bien pleine de gouache de la couleur de votre choix. Pour une pâte blanche, mettre du blanc. Pour les autres couleurs mettre aussi un peu de blanc pour obtenir des tons pastels.

Pas de blanc dans le rouge, brun et noir !

Cuire à feu moyen en remuant sans arrêt, la crème devient grumeleuse.

Retirer régulièrement la casserole du feu pour brasser, ce sera plus facile que de rester sur la plaque qui continue de chauffer !

Quand la pâte se détache des bords de la casserole et commence à former une masse plus compacte, mais toujours souple, retirer du feu.

Attention de ne pas trop cuire, sinon la pâte fait bloc et devient inutilisable!

Enduire le plan de travail et les mains de crème hydratante.

Renverser la boule sur le plan de travail. La casserole et la cuillère sont extrêmement faciles à nettoyer, la pâte ne colle presque pas sur ces matières anti-adhésives !

Essuyer simplement avec un carré de papier essuis tout.

Pétrir la pâte encore chaude jusqu’à une consistance douce et souple.

Enduire un morceau de film alimentaire de crème pour y mettre la boule de pâte.

Laisser refroidir, mais ne pas oublier d’aérer plusieurs fois la masse, pendant qu’elle refroidit, en remalaxant de temps en temps pour éliminer l’humidité qui s’accumule dans le film plastique.

Si on a choisi de ne pas teinter sa pâte dans la casserole, on peut la teinter quand la pâte est froide, par plus petites portions. Ne pas mettre trop de gouache, car la couleur fonce de 3 tons au séchage. Pétrir jusqu’à une couleur uniforme.

La pâte naturelle prend un aspect translucide. Si on veut un blanc mat ajouter du blanc et aussi pour les couleurs claires, sinon elles deviennent fluos, inutile de mettre du blanc avec le rouge, le brun et le noir.

La pâte se conserve plusieurs semaines dans des films plastiques (couleurs séparées), le tout dans une boîte ou un sachet de congélation hermétique.

Une pâte qui a plusieurs semaines et qui commencerait à coller un peu peut être recuite dans la casserole comme une crêpe, 5 secondes de chaque côté, puis pétrie à nouveau.

 

Ce contenu a été publié dans Des Astuces, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.