Sketch d’imprimante

Avec la rentrée, on vérifie tout, y compris le bon fonctionnement de nos imprimantes, pour ceux qui ont eu la chance de pouvoir oublier leur existence durant tout l’été !!!

Pour moi, ça n’a pas été le cas, et le must, mon imprimante a même décidé de ne plus imprimer en noir… Pas pratique quand on sait que la majorité des courriers utilisent cette couleur pour impression… Donc, me voilà en train de fouiller sur les forums afin de trouver une solution.

Première solution : vérifier le niveau d’encre des cartouches… Ah ah, elle est bien bonne celle là, comme si je ne l’avais pas déjà fait… Mais bon, je re-vérifie et tout est bon.

Deuxième étape : faire le nettoyage des têtes d’impression programmé dans l’imprimante. Waou, ils ont pensé à tout chez…. Bip… pas de pub !

Ca ne marche toujours pas.

Troisième étape : lancer le nettoyage approfondi des têtes d’impressions, toujours au programme dans la machine…

Et bien non, toujours pas, et le niveau de mes cartouches de couleur diminue de façon claire, lui.

En retournant sur les forums, je constate que beaucoup s’en sont tenus là (vous aurez compris, le problème de cet ordre sur les imprimantes… Bip… pas de pub… ne date pas d’hier…) et ont couru acheter une nouvelle machine…. Très peu pour moi, et leur foutue obsolescence programmée.

Après recherche, je trouve un réparateur qui m’informe qu’il fait des devis gratuits. C’est parti.

Après avoir immobilisé mon imprimante une demi-journée, il ne trouve rien à y faire et me laisse repartir bredouille… Mais je ne désespère pas et en cherche un autre : devis gratuit aussi et si réparation, on ne paye que si ça fonctionne. C’est ok pour moi.

Une rapide évaluation lui permet de voir qu’il faut nettoyer la tête d’impression en la démontant. Waou, elle va avoir droit au grand jeu.

48 heures plus tard, je retrouve une imprimante nickel, qui fonctionne… enfin, après avoir remis des cartouches pleines, car tous les tests de contrôle ont eu raison de leur niveau d’encre.

Après explication :

J’avais mis dans ma machine une cartouche dont l’étiquette s’était décollée, laissant passer une trop grande quantité d’air, ce qui a eu pour effet de libérer trop d’encre. Ca a encrassé la tête noire. Le surplus d’encre a séché, bouchant le tout….

Conclusion :

Toujours mettre des cartouches en bon état (recyclées ou non) dans la machine, prendre le temps de chercher un réparateur efficace, éteindre toujours l’imprimante quand on ne l’utilise pas car la tête d’impression se met alors en position de repos en préservant ses têtes et on évite de consommer du courant par le mode « veille ».

Et voilà, c’est reparti pour un tour.

Docteur ITAdresse testée sur Anglet (cliquez dessus pour accéder à leur site) :

 

Et pour la note écolo, n’imprimez que ce qui est vraiment important. Si vous avez des travaux à faire imprimer, vous pouvez trouver des adresses possédant le label Imprim'vertImprim’vert en cliquant sur l’image : leur site comporte un annuaire (très pratique !). Et vous pouvez toujours relire notre dossier sur « le papier » en cliquant ici

Pour ce qui est de l’obsolescence programmée, les lois évoluent, parfois en bien : la loi relative à la transition énergétique, adoptée cet été (cliquez ici pour y accéder), punie de 2 ans de prison et 300 000 euros d’amende les cas avérés d’obsolescence programmée. Le bémol, car il y en a toujours, c’est que les constructeurs détourneront toujours les attaques afin d’échapper à la sanction… et qu’il restent à créer des décrets d’applications pour l’utiliser…

Sans parler d’obsolescence, il reste de notre devoir d’utiliser les appareils longtemps, sans tomber dans les phénomènes de mode qui incitent à avoir le dernier smartphone sorti (à Noël, offrez plutôt une plante. Si ça continue comme ça, ce sera bientôt une espèce rare que s’arracheront les collectionneurs ! Je sais j’exagère toujours quand je suis en colère…).

En effet, nombreux sont les équipements qui nécessitent l’emploi de métaux rares et précieux dans leurs composants.

La Chine est le principal exportateur de ces « ingrédients » (voir notre article « Sortons de l’écran » en cliquant ici) et elle a décidé d’en freiner ses exportations.

Il serait rapide de créer un lien de cause à effet dans la multiplication des demandes d’autorisations en prospections minières (or- métaux rares) qui fleurissent sur notre territoire- cliquez sur les noms en gras pour retrouver plus d’infos :

CamboVa t-il falloir polluer des régions entières pour enfin comprendre qu’un seul brin d’herbe peut valoir de l’or ?… A ce propos, vous pouvez relire notre dossier sur l’or en cliquant ici.

Beau trimestre à vous, on se retrouve l’année prochaine !

Nathalie MJ

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.