OUI ! à « La RUCHE qui dit OUI » !

« LA RUCHE QUI DIT OUI »

ou

MANGER MIEUX MANGER JUSTE!

 

Lumé et Gérald sont venus s’installer à La Gaude (06) en 2013. Ils ont cherché comment s’approvisionner en produits locaux de saison, respectueux de l’environnement. Ils ont entendu parler de « la ruche qui dit oui ». www.laruchequiditoui.fr. En trois ans, en France, 550 ruches se sont créées. Enthousiasmée par le concept original, par la qualité des outils à disposition d’une ruche, Lumé, est devenue la « reine des abeilles »; avec l’aide de son mari, elle gère et anime « La ruche qui dit oui » de La Gaude.

« La ruche qui dit oui » est un raccourci entre nous et les producteurs. C’est un point relais chez un particulier permettant un commerce direct avec les producteurs de nos régions. La vente se fait par internet. C’est gratuit sans aucun engagement. Il suffit de s’inscrire sur le site www.laruchequiditoui.fr et vous pourrez commander fruits, légumes, volailles, poissons, vins, confitures, fromages, pains en fonction des propositions de vos producteurs. Vous pouvez acheter régulièrement, ponctuellement, en grande quantité ou en petite, c’est vous qui décidez. Vous paierez par carte bancaire sur le site qui est sécurisé. Les producteurs vous livreront votre commande au lieu de rendez vous habituel, proche de chez vous! Chez nous, dans le moyen pays vençois, il se trouve à La Gaude sur le parking du marché des saveurs, les jeudis de 17h30 à 19h.

Bio dans nos vies : « Côté consommateurs, c’est une sécurité ; on achète des produits respectueux de l’environnement, de saison, frais etc. De plus, nous récupérons nos achats dans un même lieu, ce qui évite kilomètres et dépenses d’énergie,  c’est pratique! Mais côté producteurs, quelles sont les principales qualités de la Ruche qui dit oui » ?

Lumé : « Les ventes en ruche sont accessibles aux tout petits producteurs. Justement, cette plateforme leur permet de se faire connaître dans leur région très facilement (tous les responsables de ruche ont accès aux contacts de tous les producteurs inscrits dans un rayon de 250 km) et d’assurer la vente complète de leurs produits, sans aucune perte ! Les produits cueillis, fabriqués, sont vendus ! Et c’est formidable ! Il n’y a plus de tonnes de légumes invendus gâchés à la fin des marchés pour avoir été cueillis et perdu leur fraicheur. La plateforme permet de communiquer avec les abeilles, et certains producteurs ajustent leur production en fonction des demandes de celles-ci : produire davantage de fruits, fabriquer des produits sans gluten ou du pain sans sel, acquérir plus de poules, etc…
Nombreux sont les petits producteurs qui ont quitté leur réseau habituel pour ne se consacrer qu’aux ruches car ce réseau leur permet une meilleure gestion de leur production et de leur temps : on ne cueille ou on ne produit QUE ce que l’on va vendre. On ne se déplace QUE si on atteint un minimum de commande qui amortit le déplacement et le temps passé à distribuer. Ca change des marchés !

Bio dans nos vies : « Qui sont vos fournisseurs »? .

Lumé : « Dans le réseau ruche du département Alpes-Maritimes, nos fournisseurs sont des petites fermes, des petits maraichers, des petits boulangers, des petits artisans. Vous avez pu le constater avec la présence dans notre ruche de Pierre Boijout, Julien Bertaina, Fred et Claire Trastour, bientôt Catherine Virrion, et tous les autres.  Si quelques producteurs nous viennent du Var (ils covoiturent alors pour nous livrer), la plupart se situent dans un rayon de 5 à 50 km autour de La Gaude. Pour une petite ruche comme la notre, nous ne sommes pas la poule aux oeufs d’or, mais nous pouvons assurer un revenu complémentaire à ces producteurs, et davantage si notre ruche grossit. »

Bio dans nos vies: Que répondez vous à ceux qui pensent que « La ruche » pourrait faire du tort aux AMAPs?

Lumé : « AMAPs et Ruches oeuvrent dans le même sens, c’est à dire pour soutenir l’agriculture paysanne, le respect de nos terres (agriculture biologique, raisonnée, rotation des cultures, respect des animaux, limitation de la consommation d’eau et de produits phytosanitaires, etc.), et donner accès à une alimentation saine pour tous. Les Ruches sont moins contraignantes pour le consommateur du fait qu’il n’y ait aucun engagement, par contre elles sont moins solidaires avec les paysans car il n’y a pas le partage des risques qui existe en AMAP. Ce qui est merveilleux dans toutes ces initiatives, c’est de voir l’explosion de la demande en produits bios et sains. Plus nous serons nombreux à répondre à cette demande, plus les gens seront heureux (et l’industrie agro-alimentaire mise à mal). Il y a donc de la place pour tout le monde. Chacun doit pouvoir se diriger vers la solution qui lui convient le mieux en comparant leurs spécificités. Pour les comparer, suivez les liens ci-dessous. »

Explications et liste des annuaires des AMAPs

Dossier de presse complet de « la ruche » 

 

Allez visiter le site de « la ruche qui dit oui », lire la vidéo en page d’accueil. En cas de besoin, vous pourrez être guidés d’un point de vue informatique, ou pour des conseils pratiques. Economisons temps, essence, fatigue provoquée par le stress des supermarchés, et privilégions les relations de confiance entre les producteurs, la Ruche, et les consommateurs respectueux de la nature.

Vous qui êtes agriculteur, éleveur, artisan, vous qui cherchez un débouché en vente directe, Rejoignez « LA RUCHE QUI DIT OUI »

Et suivez les sur Facebook 

 

Livraison : Site du marché des Saveurs

7427, route de Cagnes 
06610 La Gaude

Pascale S. pour www.biodansnosvies.fr 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.