Ecolo-attitude de Annabelle Milot, actrice, auteur, chanteuse

Annabelle Milot

Annabelle Milot est une actrice, humoriste et animatrice de télévision française.
Diplômée du Cours Florent, elle commence sa carrière de comédienne, en décrochant un rôle dans la série de France 2 « Seconde B ». Au début des années 2000, elle adapte pour le théâtre et met en scène des romans d’Amélie Nothomb, dont « Le Sabotage amoureux » avec Valérie Mairesse qui se verra couronné d’une nomination aux Molières. Puis elle officie pour la télévision comme auteur pour la série « Un Gars, une fille » portée par Jean Dujardin et Alexandra Lamy.

Remarquée pour sa plume humoristique, Annabelle fait ses premières armes d’animatrice de télévision, en tant que Miss météo de Canal+ pour La Météo Décalée, dont elle rédigera, elle-même toutes ses interventions. En 2005, la chaîne M6 l’engage pour animer la matinale « Morning Café ». Lʼannée suivante elle se trouve à France Télévisions dans l’émission d’Olivier Minne « Un monde presque parfait ». En parallèle elle interviendra régulièrement sur l’émission « Star Mag » au côté, entre autre, de Mazarine Pingeot. En 2010 elle participe à l’émission « Paris c’est fou! ». En 2011 et 2012, elle fait plusieurs apparitions dans le programme court à succès « Scènes de ménages » sur M6. Et rejoint la chaîne RTL9 en 2013 pour animer avec Gérald Dahan l’émission humoristique : « Et ça vous amuse ? »

En 2013, elle joue également au théâtre, dans la pièce « Comment refiler son mec à sa meilleure amie » aux côtés d’Adeline Blondieau et Laurent Artufel dans une mise en scène d’Eric Reynaud-Fourton (« Bref »).
Annabelle Milot prépare actuellement une pièce de et mis en scène par Pascal Légitimus : « Couples : bienheureuse infidélité ». 

Parlons de « La Parisienne », cette chanson qui va nous faire chanter  !!!!

C’est Marc Fichel qui chante en duo avec Annabelle Milot….

Après « Cʼest ma vie dans les halles » programmé sur MFM, Chante France, France Bleu IDF et diffusé sur M6 et W9, Marc Fichel enregistre en duo avec Annabelle Milot « La Parisienne », sortie le 27 janvier 2014.

« La Parisienne » raconte la rencontre improbable de deux artistes aux parcours atypiques pour un duo. L’un, Marc Fichel, a sorti son premier album, bien accueilli par les media particulièrement avec un titre autobiographique « C’est ma vie dans les halles ». De Rungis à la Chanson, il promène sa silhouette de « Gentleman Chanteur » entre les deux mondes… Lorsque Marc part au travail, Annabelle rentre se coucher, mais ils finissent par se croiser au cours d’un concert caritatif multi-artistes. Ils échangent, se racontent leurs contradictions.

Il écrit, compose, propose… Elle dispose. 

Marc Fichel, on vous l’avait présenté l’an dernier, lors de la sortie de son disque. 

Sa route était toute tracée : Études supérieures, Sup de Co, mais cela ne l’empêche pas de rêver de musique. Il commence à écrire des chansons et choisit de travailler à Rungis, histoire de pouvoir garder du temps pour composer.

Le voilà donc à Rungis, debout à 4 heures du matin pour vendre des pommes de terre, de lʼail… « Patatier » le jour et musicien le soir.

Toutes les occasions sont bonnes pour faire de la musique. Il convainc, signe avec une maison dʼédition, est choisi par un site dʼinvestissement, Kiss Kiss Bank Bank, qui lui donne lʼoccasion de présenter son travail aux internautes. Il tourne un premier clip pour Internet « Blackberry Déprime », plus de 300.000 vues en quelques mois. Finalement, il rentre en studio pour enregistrer son premier EP de six titres sorti en 2012. « Cʼest ma vie dans les Halles » devient un clip diffusé sur M6 et W9 et entrera en playlist sur MFM, Chante France, Autoroute FM, Radio Evasion, Mona FM, etc. Premières émissions sur Europe 1, France Inter, RTL, Chante France…

Petit à petit Marc Fichel apprend son métier dʼartiste et sort son premier album le 02 avril 2013, suivi de nombreux concerts.

De Rungis à la musique, il prend résolument le pari de la double-vie… 

Ecolo-attitude de Annabelle Milot 

Quelle est votre écolo attitude au quotidien ?

L’écologie est un enjeu de taille pour les prochaines décennies. Même si certains tentent encore de le nier, l’homme a son rôle à jouer sur l’environnement, avant qu’il ne soit trop tard. Pour ma part, j’évite de faire couler l’eau inutilement. J’imprime de moins en moins, j’utilise le papier des deux faces. 

Chez moi j’ai une boite à bouchon, qui a été réalisée par des enfants, je récupère tous les bouchons plastiques que collecte ma voisine. Ces derniers sont donnés à un hôpital qui les recycle en faveur de futurs fauteuils roulants.

 Habitudes alimentaires?

Inutile de rappeler les récents scandales alimentaires. Plus que jamais nous devons faire attention à ce que l’on mange. J’achète le chocolat et le café du commerce équitable. Mes préférences se dirigent vers le bio, et j’essaye dans la mesure  du possible de cuisiner sain, j’évite les plats cuisinés « micro-ondes ».

 Achats écolo-responsables?

Je chine dans les vide-greniers, pour trouver des livres d’occasion. Il m’arrive moi-même d’en faire, je dois dire que j’aime assez jouer à la marchande l’espace d’une journée! Donner une seconde vie à des objets, plutôt que de les voir finir  à la poubelle me semble plutôt malin à tout point de vue… Vive les vide-greniers!

Démarches éthiques ?

En 2 mots : Recyclage et Partage…

Association ?

Je soutiens le projet d’un de mes amis qui a récemment co-créé une société de location de voitures entre particuliers (http://www.koolicar.com). Le principe est      plutôt ingénieux : cela permet de partager la voiture de « monsieur tout le monde », d’arrondir ses fins de mois pour les propriétaires et de faire d’importantes économies pour des personnes qui ont besoin occasionnellement d’une voiture.

Le plus, c’est que cela se fait sans même rencontrer le propriétaire ou le locataire : koolicar propose une technologie au service de l’environnement ! On entre dans la voiture avec sa carte personnelle !.

La mutualisation des voitures permettrait d’en limiter le nombre et d’avoir des rues et des parkings moins encombrés. Mais au-delà de l’impact écologique, cela aussi, en ces temps de crise, un véritable impact social.

Envies ?

Laisser un monde à nos enfants ressemblant le plus possible à celui que j’ai pu connaitre petite. Non pas que je sois contre le progrès, bien au contraire ! Mais je souhaite pouvoir partager la même nature, la même biodiversité que l’on a pu connaitre

Idées pour demain ?

Je vois qu’il y a de plus en plus de prises de conscience, d’initiatives dont l’objectif est de mieux consommer. Je ne peux qu’encourager les personnes à s’intéresser à l’économie collaborative, au partage. Cela devrait être une matière obligatoire à l’école !

Merci Annabelle Milot, je vous souhaite une belle année avec « la Parisienne » 🙂

 Retrouvez l’écolo-attitude de Marc Fichel : 

http://biodansnosvies.fr/2013/02/26/marc-fichel-ecolo-attitude/

P.S. pour www.biodansnosvies.fr

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.