Huiles essentielles pour maux d’hiver

                                              Huiles essentielles pour maux d’hiver 

L’usage des huiles essentielles (HE) peut être préventif et/ou curatif. Les divers petits maux hivernaux sont récurrents et fatiguent nos organismes. Ils sont la plupart du temps bénins ; il est important de pouvoir les prévenir ou de les enrayer rapidement par des moyens efficaces et naturels. Toutefois, dans certains cas, le diagnostic d’un médecin est vivement conseillé. Les rhumes Dès les premiers symptômes (nez qui coule, gorge irritée, refroidissement, fatigue…)

Pour les adultes : 1 goutte d’HE de Tea tree (Melaleuca alternofolia) et 1 goutte d’HE de Ravintsara (Cinnamomum camphora) par voie orale sur un comprimé neutre ou de la mie de pain trois fois par jour. Pour les enfants (à partir de 3 ans) et les adolescents : la balnéothérapie est un moyen agréable et très efficace de se soigner. Dans une cuillère à soupe de fromage blanc ou de crème fraîche bien mélanger 2 à 5 gouttes de Niaouli (Melaleuca quinquenervia, photo), 2 à 5 gouttes d’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) et 3 à 6 gouttes de Lavande officinale (Lavandula officinalis). Bien délayer le mélange dans l’eau tiède (32°) d’un bain. Faire ce traitement, à raison d’un bain en fin de journée, pendant 2 à 4 jours. Le traitement à base des trois HE conseillées, associées à la balnéothérapie, est particulièrement doux pour l’enfant. C’est un soin pendant lequel il va se détendre ce qui favorisera son sommeil. La fatigue, Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora, photo)

-Physique : Pour les hommes : Pin sylvestre (Pinus sylvestris) Pour les femmes : Epinette noire (Picea mariana) Mélanger de l’HE de Ravintsara et de l’HE de pin sylvestre ou d’Epinette noire à 3% dans de l’huile végétale de Macadamia. Masser en douceur le dos au niveau des reins.

-Mentale : Laurier noble (Laurus nobilis) et Marjolaine des jardins (Origanum marjorana). Mélanger de l’HE de Laurier noble et/ou de l’HE de Ravintsara et/ou de l’HE de marjolaine des jardins à 3% dans de l’huile végétale de Macadamia. Masser en douceur le plexus solaire. Les douleurs musculaires  Mélanger de l’HE d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) et de l’HE de Lavande officinale (Lavandula officinalis) à 10% dans de l’huile végétale de Calophylle inophylle. Masser localement au niveau de la douleur. Pour de nombreuses raisons, à la fois symboliques et médicales, j’aime les huiles essentielles d’encens (Boswellia carterii) et de myrrhe (Commiphora myrrha). Ce sont des huiles chargées d’histoire et de spiritualité. Comme nous l’avons vu, au mois de décembre, elles agissent directement sur le psychique mais aussi sur l’immunité sans engendrer d’effets secondaires. Il est intéressant de les avoir dans son aromathèque.

Rappel : Ne pas toucher ses yeux avec des huiles essentielles pures. Un avis médical est recommandé pour la femme enceinte, allaitant et les enfants de moins de 3 ans. Cependant pour ces 2 catégories de personnes, il peut leur être conseillé d’utiliser les hydrolats aromatiques correspondants. Une mauvaise utilisation des huiles essentielles peut entraîner des effets secondaires. Il est très important de respecter les posologies et les conseils donnés par une personne compétente.

Pascale Imbert, Docteur en Pharmacie.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.