Une spécialiste pour venir en aide aux abeilles…

Cécile Blanche Fléché s’occupe de dénoncer les retours en arrière de l’Administration Nationale et Européenne, dans la gestion des problèmes liés aux pesticides qui tuent les abeilles.

Elle a étudié les abeilles pendant 20 ans, tarabustée au départ par une seule question réellement essentielle : qu’est ce qui fait dépérir les abeilles ?

Elle a mené des études, et les résultats de ses travaux nous intéressent car si nous voulons nous projeter dans l’avenir il nous faut nous pencher sur les abeilles et comprendre l’enjeu dont elles font partie.

 

Dans son site, Cécile nous apprend à décoder les champs lexicaux, les résultats des analyses épidémiologiques, à suivre les enquêtes, et comprendre mieux les intoxications que subissent les abeilles.

Faites un tour dans son site, qui met à notre disposition des informations certes parfois techniques, mais qui devraient nous donner envie de lutter contre les dérapages et les insistances de l’agriculture intensive, car elle a des conséquences sur la survie des abeilles, et sur la nôtre.

Cécile donne sa voix dans « la cour des contes»; on voyage en Amérique , en Afrique, en Asie dans les forets ou sur les mers avec des histoires passionnantes qui sont diffusées sur RADIO LARZAC. Cela nous donne envie d’aller cliquer avec nos enfants….

On a écouté et on a vraiment apprécié :

http://www.radiolarzac.org/sons/contes-touaregs

Rejoignons Cécile, soutenons-la.  « Bio dans nos vies » c’est aussi mettre en avant ces personnes qui mettent leur vie au service des autres, de la nature, des animaux.

http://blanche-fleche.com/terre-air-abeille.htm

http://blanche-fleche.com

                               **************

 

Et pour clore cet article, voici un poème envoyé par Cécile Blanche Fléché :

Dans le chaos d’un trop plein de signifiances Insignifiantes

Propagées d’ondes en réseaux Assourdissant nos sens de sens multiples

Chacun apostrophe l’autre et le ciel Pour y découvrir le repos

Mais le flot sans cesse nourri déborde Et emporte l’égaré au delà de son vouloir

Qu’il ne reconnaît plus L’abeille silencieuse, sûre de son avenir

Explore légèrement l’espace orienté Où s’explique sa vie.

Merci Cécile ! Merci à vous tous qui tentez de protéger la biodiversité.

Ce contenu a été publié dans Des Personnes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.