René Rasse

René Rasse est un poète de la vie. Autrefois étudiant en agronomie, il est depuis toujours un inconditionnel amoureux de la nature bien avant les vagues écologistes.

Si vous le croisez, vous ne pourrez jamais l’oublier ! Vous espérerez aussi qu’il croise un jour le chemin de vos enfants. Il a beaucoup oeuvré pour préserver sa terre mais aussi pour la communauté Saint-Jeannoise. Il a installé la machine à laver collective, crée la première cantine scolaire, le premier centre aéré, qu’il appelait « la ruche », la télé collective. Il a fait table ouverte pour les amis , les enfants, il a accueilli des désoeuvrés, des sans-familles, offert balades et découvertes de ski aux jeunes qui avaient moins de chance que ses 13 enfants. 

 Ce qu’il sait faire, parmi tant de belles choses, c’est partager. Partager et transmettre. Comme cadeau, il vous offre les histoires de Saint-Jeannet, du Baou, de ses racines, de ses ancêtres et l’amour qu’il y a dans un morceau de terre. 

Tout est dans la nature, tout est beauté pour qui sait le voir. 

René,  philosophe, père, grand père et arrière grand père éternellement attentif, a passé le relais à deux de ses fils, Denis et Georges qui s’occupent de la vigne, des récoltes, de la vinification pour produire un vin digne des grands crus. Il leur a transmis le secret des vins tuilés, méthode ancestrale utilisée pour les rouges et les rosés, qui naturellement et lentement sont élevés au soleil en bonbonnes de verre transparent. C’est ce qui séduit depuis 50 ans les amateurs de vérité et de belles histoires. On peut déguster et acheter ce vin subtil au vignoble des Hautes Collines de la Côte d’azur à Saint-Jeannet.

Sur ce domaine du « Collet des Mouré » il y a de la magie! Passants, touristes, amis, personne ne reste insensible aux charmes du lieu. Chaque année, les enfants des écoles du village viennent faire une journée de vendanges, accompagnés par Monsieur Rasse… Il leur apprend la chanson du vigneron ; certains la connaissent par cœur, et la transmettront eux aussi à leurs enfants. Encore la transmission. Il sait éveiller la curiosité des enfants, leur apprendre à observer  la petite bête nécessaire à l’épanouissement du raisin, ou comment manier le sécateur pour couper la belle grappe de raisin mûrie au soleil. Ils goûtent tous ensemble le fruit, qui a tout simplement le goût du bonheur.

 René Rasse sera éternel, comme ses terres qui chantent dès qu’on les foule, éternel comme le poème ou la chanson que l’on apprend, et que l’on gardera intact au fond de sa mémoire. 

 

 

 

photos de Jean Luc Belliard. 

http://vindazur.surinternet.com

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.