Le lait maternel au fil des saisons

Les 9 mois de grossesse arrivent à terme et bébé, tant imaginé, espéré, attendu, arrive….

Une question va alors se poser pour la maman: dois-je allaiter ou préférer le biberon?

Dès son premier jour, bébé, lui, a choisi!

À la naissance, un des premiers réflexes de l’enfant lorsque la sage femme le pose sur le ventre de sa mère est de se hisser vers le sein pour téter;

et il a bien raison! 

Le lait maternel est en effet un aliment d’une richesse exceptionnelle, à la fois vivant, changeant et parfaitement adapté aux besoins nutritionnels de bébé.

Du premier au cinquième jour, le liquide sécrété par le sein est appelé colostrum. Très riche en protéines, il contient également de grandes quantités d’anticorps pour éloigner tout risque infectieux.

Les 10 jours suivants vient le lait de transition qui contient moins de protéines pour laisser place à plus de lactose.

Enfin, au bout de 15 jours, le lait se stabilise et favorise, par sa contenance, le développement de la flore intestinale. Il fournit également au nourrisson de nombreuses substances immunitaires.

S’il varie au fil des tétées et des jours, le lait maternel évolue aussi au cours des saisons. Plus riche et épais en hiver, il sera plus liquide et riche en eau pour éviter tout risque de déshydratation en été. De température toujours idéale, le lait maternel va évoluer en parfaite adaptation avec les besoins des premiers jours de Vie de bébé.

Vous l’aurez compris, l’allaitement est un cadeau magnifique à offrir à son enfant, mais il est aussi le moyen de passer des moments de douceur et d’intimité uniques et irremplaçables.

Les échanges qui se nouent lors de la tétée resteront à jamais inscrits dans le système émotionnel et sensoriel de maman et bébé.

Virginie

06.18.01.52.81

 

Cet article est dédié à Justine

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.